ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter youtube

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Le témoignage de Martina Chyba

Journaliste à la Télévision Suisse Romande

 

 

"Pour ce qui est du tabagisme actif, ça va être court: j’ai fumé exactement 2 cigarettes dans ma vie. Enfin… même pas… disons 2 bouffées.

- La première à 14 ans. Je regardais les films de Claude Sautet dans lesquels les comédiens faisaient toujours l’amour et fumaient toujours au lit après. Je me disais que c’était sans doute ça, le bonheur d’être adulte. J’ai donc pris une cigarette dans le paquet de mon père et j’ai tiré une bouffée en cachette sur le balcon toute seule. J’ai trouvé ça infect et le monde des adultes m’est soudain apparu bien fumeux.

- La deuxième à 28 ans. Je travaillais à l’émission A Bon Entendeur, et un jour de stress et de désespoir vers 9 heures le soir, j’ai demandé une cigarette à mon collègue. J’ai re-trouvé ça infect et j’ai compris que la plus grande pollution dans le monde du travail était le stress.

Je n’ai plus jamais fumé une cigarette. Ni même un joint. Ni même la moquette.

Par contre, j’ai travaillé dans un bistrot à l’adolescence, au bar, entourée de gens qui fumaient des Boyards papier maïs (berk) et des Gauloises sans filtre (re-berk). J’ai travaillé à la TSR pendant 9 mois enceinte à côté d’un journaliste qui fumait 2 paquets par jour. Alors, j'avoue que je préfère quand les gens ne fument pas.

Mais sans hystérie. Parce que je sais que pour les fumeurs, c’est une question freudienne de tétine, de doudou, de cordon ombilical, d’oralité, de confiance en soi, d’angoisse. Et ça, ça peut pourrir une vie. Moi je me ronge les ongles. Bon ce n’est pas un problème de santé publique. Et ça ne coûte rien. Mais c’est moche aussi."

Retour à la page "Paroles de personnalités"

 

 

Ce site utilise des cookies dans le but d'améliorer le service qui vous est offert.
Nous sommes conformes à la régulation EU - RGPD. Consultez notre politique de cookies et confidentialité.