Tabagisme et cancer du sein

Tabac et risques de cancer du sein
600×700-px-ERIC-SEBBAN_0009650-1001-copie-446×548-1

Interview-Rubrik

Le tabac comme facteur de risque du cancer du sein

Article rédigé en collaboration avec le Dr Eric Sebban – Chirurgien gynécologue et cancérologue au Centre de chirurgie de la femme (Paris) et à l’Institut du sein Henri Hartmann.

Déjà mis en cause dans le développement de plus de 12 types de cancers, dont notamment le cancer du poumon, le tabagisme est considéré comme un facteur majeur du cancer du sein.

Le tabac, une cause de cancer évitable

De nombreuses études révèlent que le tabagisme augmente considérablement les risques de tumeurs mammaires chez les femmes préménopausées et ménauposées, même lorsqu’il est passif (non-fumeuse exposée à la fumée de tiers). (1)

Le tabac est considéré comme une cause de cancer évitable : la dépendance à la nicotine se traite et, comme le prouvent nombre d’études, il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer et tirer de réels bénéfices de ce changement d’habitude.

Informations sur le cancer de la Ligue suisse contre le cancer

Des chiffres qui parlent

Chaque année en Suisse, on dénombre 6300 nouveaux cas de cancer du sein chez la femme et environ 50 chez l’homme(2). Avec un tiers de tous les diagnostics de cancer chez la femme, le cancer du sein est le cancer le plus fréquent dans la population féminine.

En Suisse, le cancer du sein tue près de 1’700 femmes chaque année (8). En France, plus de 12’000 femmes en décèdent chaque année (3). Le cancer du sein est donc une problématique de santé publique majeure. Environ 1 femme sur 12 en développera un dans sa vie (4).

Le cancer du sein, qu’est-ce que c’est ?

csm_brustkrebs-frau_detail@2x_cfed657229

Cette tumeur maligne se développe à partir des cellules composant les tissus de la glande mammaire, qui dégénèrent et se mettent à proliférer de manière anarchique.

Il peut exister autant de types de cancers du sein qu’il existe de types de cellules mammaires, mais la tumeur mammaire maligne la plus fréquemment rencontrée est le carcinome canalaire, qui se développe à partir des cellules des canaux galactophores. (5)

Image de la ligue suisse contre le cancer : 1. côtes 2. muscles pectoraux 3. tissu adipeux 4. mamelon 5. canaux excréteurs des glandes mammaires

Evolution du cancer du sein

Contrairement aux tumeurs bénignes du sein (comme les kystes), les tumeurs malignes se caractérisent par un développement continu et incontrôlable, ce qui peut vite limiter l’efficacité des traitements locaux.

De fait, en l’absence de traitement, le cancer du sein forme une tumeur localisée qui grossit puis, au fil de son développement, envahit les tissus voisins (cancer infiltrant), puis finit par produire des cellules qui voyagent dans l’organisme pour former de nouveaux cancers (métastases).

Les différentes étapes de l’évolution du cancer du sein sont classées en stades, et la rapidité de son évolution (autrement dit, l’agressivité de la maladie) en grades.

De manière générale, un cancer du sein de bas grade et/ou de stade précoce se soigne mieux qu’un cancer du sein de haut grade et/ou de stade avancé.

Tabac et cancer du sein

Le tabac, et notamment sa consommation par inhalation (fumée de cigarette), est la première cause de cancers sous nos contrées.

Depuis longtemps identifié comme un facteur majeur de cancer du poumon, il est aujourd’hui admis qu’il favorise en réalité le développement de cancers sur 12 sites de l’organisme (vessie, foie, pancréas, col de l’utérus, etc.).

Un chiffre qui devrait bientôt passer à 14, car les études cliniques impliquant le tabac dans le développement du cancer du sein, mais aussi du cancer de la prostate (1er cancer masculin) se multiplient!(6)

Une étude (2017) conclut notamment que les femmes fumeuses présentent entre 10% et 40% de risques supplémentaires de développer un cancer du sein, mais aussi d’en mourir (6,7).

De fait, le tabac ne rend pas le cancer plus agressif, mais est associé à de nombreuses comorbidités (maladies ou fragilités de l’organisme non liées au cancer).

Une patiente souffrant de comorbidités peut être inéligible à certains traitements contre le cancer du sein et/ou présenter des capacités de guérison et de cicatrisation altérées.

Tabagisme passif et cancer du sein

Enfin, l’International Journal of Cancer publiait en 2005 une étude que les conséquences désastreuses du tabagisme passif chez les femmes de moins de 50 ans. (1)

L’étude en question croise les résultats d’une vingtaine de travaux cliniques antérieurs (réalisés de 1966 à 2004) dans l’optique d’évaluer l’incidence du cancer du sein chez les femmes non fumeuses, mais exposées à la fumée de tabac de tiers fumeurs.

L’étude révèle une augmentation de 68% des risques de cancer du sein chez les femmes fumeuses passives, et une augmentation de 108% (plus du double) chez les fumeuses à la fois passives et actives.

Arrêter de fumer pour réduire les risques de cancer du sein

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer ! Les études révèlent que les anciennes fumeuses, bien qu’elles présentent un risque accru de cancer du sein et de mortalité par cancer, s’avèrent toutefois moins à risque que les fumeuses (patientes qui continuent de fumer après le diagnostic de leur maladie).

On estime, en outre, qu’une femme qui a arrêté de fumer avant l’âge de 30 ans présente les mêmes risques de cancer du sein que le reste de la population non fumeuse.

Les patientes qui cessent de fumer au moment de leur diagnostic présentent, quant à elles, 33% de risques de mortalité en moins par rapport à celles qui continuent à fumer durant leur traitement.

Arrêter de fumer peut sembler une épreuve insurmontable, mais chacune peut y parvenir, quels que soient son âge et la durée de son tabagisme.

Votre médecin ou votre pharmacien peut vous orienter vers les soins adéquats pour vous aider à arrêter de fumer et réduire les risques de cancer du sein.

Sources

  1. Kenneth C. Johnson (2005). Accumulating evidence on passive and active smoking and breast cancer risk. International Journal of cancer. Voume 117, issue 4. PDF.
  2. Le cancer en Suisse, rapport 2021 – Etat des lieux et évolutions, PDF à télécharger.
  3. Santé publique France (chiffres 2018)
  4. Who : Cancer du sein (2022)
  5. Ligue suisse contre le cancer (2022)
  6. Jones ME, Schoemaker MJ, Wright LB, Ashworth A, Swerdlow AJ. Smoking and risk of breast cancer in the Generations Study cohort. Breast Cancer Res. 2017 Nov 22;19(1):118. doi: 10.1186/s13058-017-0908-4 .
  7. Tabagisme et cancer du sein : quel est le lien ? https://www.medicalnewstoday.com/articles/smoking-and-breast-cancer (en anglais)
  8. Office fédéral de la statistique – Cancers spécifiques (2014-2018)

Letzte Bearbeitung: