Le bupropion (Zyban®)

Bupropion,Pill,Drug,Medication,Used,To,Treat,Major,Depressive,Disorder

Des études scientifiques ont démontré l’efficacité de ce produit dans l’arrêt du tabagisme. Ce médicament n’est délivré que sur prescription médicale et nécessite un suivi.

Comment ça marche?

La nicotine contenue dans les feuilles de tabac agit sur le système nerveux. En se liant à des récepteurs, elle déclenche la libération d’un messager chimique, la dopamine. La dopamine joue un rôle dans le plaisir de fumer.

Les mécanismes précis du mode d’action du Bupropion ne sont pas totalement élucidés, mais on sait qu’il agit au niveau de ces messages chimiques. On pense que le bupropion inhibe (empêche) la recapture de dopamine au niveau du système de récompense. Le chlorhydrate de Bupropion a initialement été utilisé aux Etats Unis comme antidépresseur.

Le bupropion aide au sevrage tabagique car il:

  1. Réduit le plaisir de fumer
  2. Réduit les symptômes de manque
  3. Limiterait la prise de poids

En général, ce médicament est plus particulièrement indiqué chez des personnes qui n’ont pas supporté les substituts nicotiniques, qui ont vécu plusieurs échecs avec ces derniers ou qui ont des antécédents de dépression. Une étude a montré que le Bupropion était en effet efficace chez les fumeurs ayant souffert de dépression, mais pas chez les fumeurs souffrant de dépression (8).

Utilisation en quelques points

Voici quelques indications concernant la prescription.

Suivez exactement les indications de votre médecin. Il connait votre état de santé et va définir avec vous un plan thérapeutique.

  • Vous devrez planifier votre arrêt complet du tabac entre le 8ème et le 14ème jour du traitement.
  • En principe, le traitement commence 7 à 14 jours avant la date d’arrêt que vous vous êtes fixée, le temps de permettre à la substance de développer ses effets.
  • Les 6 premiers jours, prendre 1 comprimé le matin
  • A partir du 7ème jour, prendre 2 comprimés par jour : 1 comprimé au lever et 1 comprimé l’après-midi (avec un intervalle de minimum 8 heures entre les deux).
  • Le traitement dure 7 à 9 semaines.
  • En cas d’effets secondaires durables et importants, n’arrêtez pas le traitement sans en parler à votre médecin. Il est possible de réduire la dose à 1 comprimé par jour, ce qui réduit beaucoup les effets secondaires mais reste presque aussi efficace sur l’arrêt du tabac.
  • L’association du Zyban® avec des de substituts nicotiniques est possible. Une plus grande efficacité n’est pas encore démontrée scientifiquement.
  • Eviter de boire de l’alcool pendant le traitement

Effets indésirables

L’effet secondaire le plus fréquemment observé est l’insomnie dans 30 à 40% des cas. Des patients ont parfois rapporté les effets suivants: bouche sèche (10%), agitation, anxiété, irritabilité, dépression, tremblements, maux de tête, vertiges, tachycardie, douleurs thoraciques, douleurs abdominales, nausées, constipation, eruption cutanée transitoire, urticaire et très rarement des crises d’épilepsie (risque de 1 sur 1000).

Il existe des contre-indications absolues au bupropion (Zyban®) qu’il est impératif de respecter. Il est par exemple fortement déconseiller d’utiliser ce médicament en cas d’hypersensibilité au produit, de trouble grave du comportement alimentaire ou de sevrage d’alcool. De toute manière, seul votre médecin traitant est à même de vous prescrire ce médicament. Informez-le bien de tous les médicaments que vous prenez, afin qu’il puisse, le cas échéant, ajuster votre traitement.

Pour l’énumération précise de toutes les contre-indications et effets secondaires, référez-vous à cet extrait du compendium.

Grossesse et allaitement

Comme beaucoup de médicaments, il n’y a que peu de données sur les effets du Zyban® durant la grossesse. Il n’y a pas d’effet toxique connu sur le développement du bébé, notamment pas de malformation mais on préfère l’utiliser hors de la grossesse, le risque potentiel étant encore inconnu. Parlez en à votre gynécologue et voyez ensemble quelle est la meilleure solution. Si vous programmer une grossesse, il faut compter environ 1 semaine pour éliminer le Zyban® après qu’il ait été arrêté. Etant donné que le principe actif de Zyban® passe dans le lait maternel, l’allaitement est déconseillé pendant son administration.

Prix

Pour les 7 semaines de traitement, soit 92 comprimés, le traitement total vous coûtera 143.-CHfr. En Suisse, ce médicament n’est pas remboursé par l’assurance maladie de base, mais peut être pris en charge par une assurance complémentaire. Rappelons qu’un paquet de cigarettes par jour à 8CHfr (prix moyen) pendant 49 jours (7 semaines) équivaut à 392frCH.

Efficacité

L’utilisation de l’antidépresseur, le bupropion, augmente de 52 à 77 % la probabilité qu’une personne réussisse à arrêter de fumer, ce qui équivaut à cinq à sept personnes de plus qui réussissent à arrêter de fumer pendant six mois ou plus pour 100 personnes qui essaient d’arrêter.

  • Le bupropion ne montre pas d’efficacité supérieure aux substituts nicotiniques ou à la varénicline. Il a une efficacité comparable aux substituts nicotiniques.
  • Les études suggèrent que le Bupropion est moins efficace que la Varénicline mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette constatation.
  • Il n’y a pas de preuves suffisantes pour affirmer que la combinaison de bupropion et de substituts nicotiniques améliore les chances de succès d’abstinence à long terme.

D’une manière générale, les antidépresseurs peuvent parfois être utiles dans l’aide à l’arrêt pour trois raisons (Hughes et al., 2007):

  1. Le manque de nicotine peut produire des symptômes dépressif, voire dans les cas les plus graves précipiter l’apparition d’une dépression majeure: l’antidépresseur prévient ces risques.
  2. Les propriétés « antidépressives » de la nicotine sont un facteur de maintien du tabagisme. Puisque le fumeur en manque de nicotine se sent déprimé quand il ne fume pas, il recommence pour se sentir mieux: l’antidépresseur remplace cet effet de la nicotine.
  3. Les antidépresseurs agissent sur des systèmes neuronaux et des récepteurs dont le lien avec l’addiction à la nicotine a été démontré.

Les hypothèses 1 et 2 n’ont pas été vérifiées, il semblerait, au contraire, que le mode d’action du bupropion sur le tabagisme soit indépendant de son effet « antidépresseur » (Hughes et al., 2014).

Références
  1. Howes S, Hartmann-Boyce J, Livingstone-Banks J, Hong B, Lindson N. Antidépresseurs pour le sevrage tabagique. Base de données Cochrane des revues systématiques 2020, numéro 4. Art. N° : CD000031. DOI : 10.1002/14651858.CD000031.pub5.
  2. Hughes JR1, Stead LF, Hartmann-Boyce J, Cahill K, Lancaster T. Antidepressants for smoking cessation. Journal Cochrane Database Syst Rev. 2014 Jan 8;1:CD000031. doi: 10.1002/14651858.CD000031.pub4.Update of 2007
  3. Kate Cahill, Sarah Stevens, Rafael Perera, Tim Lancaster, Pharmacological interventions for smoking cessation: an overview and network meta-analysis, Editorial Group: Cochrane Tobacco Addiction Group, Published Online: 31 MAY 2013
  4. Hurt RD, Sachs DPL, Glover EB, et al. A comparison of sustained-release bupropion and placebo for smoking cessation. N Engl J Med 1997; 337: 1195-202.
  5. Jorenby DE, Leischow SJ, Nides MA et al. A controlled trial of sustained release bupropion, a nicotine patch or both for smoking cessation. N Engl J Med 1999 ; 340: 685-91.
  6. Dale LC, Glover ED, Sachs DPL, et al. Bupropion for smoking cessation – predictors of successful outcome. Chest 2001; 119:1357-64.
  7. Rose JE, Behm FM., Combination Treatment With Varenicline and Bupropion in an Adaptive Smoking Cessation Paradigm, Journal Am J Psychiatry. 2014 Jun 17. doi: 10.1176/appi.ajp.2014.13050595.
  8. van der Meer RM, Willemsen MC, Smit F, Cuijpers P. Smoking cessation interventions for smokers with current or past depression. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 8. Art. No.: CD006102. DOI: 10.1002/14651858.CD006102.pub2
  9. De Long NE1, Barra NG, Hardy DB, Holloway AC.Is it safe to use smoking cessation therapeutics during pregnancy? Journal Expert Opin Drug Saf. 2014 Oct 21:1-11.

Dernière modification: