Mégots de cigarettes et pollution de l’environnement

OMS_2022-05-25_143325

Le cycle de production du tabac (culture, traitement, production, consommation et élimination) est la cause d’une énorme catastrophe écologique. La population et les expertes et experts ne sont pas suffisamment informés ni conscients des conséquences environnementales du tabac et de la nicotine.

La lutte antitabac et la protection du climat se renforcent mutuellement.

3,7 litres d’eau pour produire une seule cigarette !

La transformation du tabac nécessite de l’eau et de l’énergie, notamment pour le fonctionnement des machines. D’autres substances et énergies sont requises pour la synthèse du papier et des filtres de cigarettes. Ces derniers sont eux-mêmes fabriqués à partir d’acétate de cellulose, une sorte de plastique, et jetés par terre par milliards dans le monde entier, qu’on retrouve en mer.

La fabrication d’une seule cigarette libère 14 g de CO2 au cours de son cycle de production.

Cela s’explique par la forte consommation d’énergie, notamment pour le transport des feuilles de tabac vers les usines de transformation. Ces lieux sont parfois très éloignés les uns des autres. Le tabac est souvent transporté du pays où il est cultivé vers les pays où les cigarettes qui y sont produites sont aussi vendues.

Chaque année, la transformation du tabac génère deux millions de tonnes de déchets solides, dont 300’000 tonnes sont contaminées par la nicotine et environ 200’000 tonnes sont des déchets chimiques.

Les multinationales du tabac Philip Morris, British American Tobacco et Japan Tobacco, qui produisent en Suisse, exportent près de 75 % de leurs cigarettes à l’étranger, dont une grande partie vers des pays du Proche-Orient et d’Afrique – un non-sens écologique!

L’industrie reporte la faute sur le consommateur. Qu’en pensez-vous?

La production de tabac contribue chaque année à hauteur de près de 84 millions de tonnes d’équivalent CO2 aux émissions, ce qui correspond, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au lancement de 280’000 fusées dans l’espace.[10] Par ailleurs, la fumée de tabac contribue à augmenter la pollution de l’air et contient trois types de gaz à effet de serre : le dioxyde de carbone, le méthane et les oxydes d’azote, qui polluent l’air intérieur et extérieur.

Littérature

Letzte Bearbeitung: