Diabète et tabac

Doctor,Making,Blood,Sugar,Test,In,Clinic,For,Diabetes.

Le tabagisme augmente les risques de diabète. Les diabétiques fumeurs ou fumeuses présentent un risque plus grand de complications. Le point sur les connaissances actuelles.

Qu’est-ce que le diabète?

Lorsque vous souffrez de diabète, votre pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou votre corps ne peut pas très bien l’utiliser. Trop de sucre reste alors dans votre circulation sanguine. On distingue le diabète de type 1 et 2 et le diabète gestationnel.

Le tabagisme augmente les risques de diabète de type 2

Nous savons maintenant que le tabagisme est l’une des causes du diabète de type 2. (1) (7) En fait, les personnes qui fument des cigarettes sont de 30 à 40 % plus susceptibles de développer un diabète de type 2 que les personnes qui ne fument pas. Les personnes atteintes de diabète qui fument sont plus susceptibles que celles qui ne fument pas d’avoir des problèmes avec le dosage de l’insuline et la gestion de leur état. Plus vous fumez de cigarettes, plus votre risque de diabète de type 2 est élevé! (2)

Peu importe le type de diabète dont vous souffrez, le tabagisme rend votre diabète plus difficile à gérer. Si vous êtes diabétique et que vous fumez, vous êtes plus susceptible d’avoir de graves problèmes de santé liés au diabète.

Tabac, diabète et atteintes vasculaires

L’exposition à la fumée de cigarettes est associée à des lésions vasculaires (de la paroi des vaisseaux) et à des problèmes de coagulation sanguine, il n’est donc pas du tout surprenant que les effets nocifs combinés d’une glycémie élevée et du tabagisme accélèrent les lésions vasculaires chez les personnes atteintes de diabète qui fument. Arrêter de fumer réduit considérablement ce risque.

Fumer présente en effet un risque supplémentaire de complications macro-vasculaires (accidents vasculaires cérébraux, infarctus du myocarde) et micro-vasculaires (néphropathie, neuropathie, rétinopathie) ce qui contribue à accroître la morbidité et la mortalité.

En ce qui concerne les complications micro-vasculaires, différentes études ont montré que le tabagisme entraînait un taux de sécrétion d’albumine plus élevé chez les fumeurs que les non-fumeurs, entraînant une microalbuminurie (présence de petites quantités de protéines dans les urines, qui est le premier signe de la détérioration de la fonction des reins).

La UK Prospective Diabete Study a ainsi démontré que le tabagisme chez les personnes atteintes d’un diabète de type 2 était un facteur de risque important et indépendant de la maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de la maladie vasculaire périphérique. (6)

Nicotine et diabète

On sait que les personnes atteintes de diabète de type 2 métabolisent la nicotine plus rapidement. Or, les personnes dont le métabolisme de la nicotine est plus rapide ont tendance à fumer plus de cigarettes pendant de plus longues périodes. La conséquence? Une charge de tabac plus élevée à vie, augmentant les effets néfastes sur la santé associés à une exposition accrue au tabac (10).

Le sevrage tabagique a une importance capitale dans le traitement du diabète

Deux études de cohorte ont étudié l’effet de l’arrêt du tabac. Celle de Will et al. a montré qu’arrêter de fumer pendant 10 ans chez les hommes et 5 ans chez les femmes ramenait le risque de diabète sucré au niveau de celui des non-fumeurs. (4) La seconde étude a indiqué que les bénéfices du sevrage étaient visibles chez les hommes d’âge moyen après 5 ans de sevrage et que le risque de diabète était ramené au niveau de celui des non-fumeurs après 20 ans de sevrage. (5) D’où l’intérêt d’arrêter de fumer le plus tôt possible !

Sources: Diabète Québec

Le tabagisme aggrave la résistance à l’insuline chez les patients diabétiques ; par conséquent, arrêter de fumer devrait améliorer le contrôle glycémique (6).

Tabac chez les diabétiques: risque accru de complications

Différentes études ont rapporté l’importance d’arrêter de fumer le plus vite possible à partir du moment où le diabète est diagnostiqué.

Sevrage tabagique des diabétiques : des études à prendre en compte

En 2015, une méta-analyse de 88 études de cohorte prospectives (près de 300 000 cas de diabète de type 2 d’apparition récente), a confirmé une association significative entre le tabagisme et le risque de diabète de type 2, avec un RR de 1,37 chez les fumeurs et de 1,14 chez les anciens fumeurs par rapport aux jamais fumeurs (7).

Les fumeurs diabétiques ont souvent un niveau élevé de dépendance et ont du mal à arrêter. Lors d’une étude de Ardron et al menée sur 60 personnes, une seule a arrêté de fumer au bout des 6 mois. (8) Par ailleurs, les fumeurs diabétiques hospitalisés semblent moins intéressés par des programmes de sevrage que d’autres malades (9) et le sevrage tabagique chez les personnes diabétiques s’avère difficile, notamment à cause de la peur de la prise de poids.

En ce qui concerne les complications micro-vasculaires, différentes études ont montré que le tabagisme entraînait un taux de sécrétion d’albumine plus élevé chez les Pourtant, la prise de poids après l’arrêt du tabac est généralement peu importante et minime par rapport aux risques encourus avec la poursuite du tabagisme. En outre, il est possible de limiter la possible prise de poids à l’arrêt en pratiquant une activité physique modérée (3).

La dépendance au tabac devrait être évaluée chez tout fumeur diabétique. Au niveau de la prise en charge, on peut proposer aux fumeurs diabétiques une substitution nicotinique qui peut être associée à une thérapie cognitivo-comportementale. Il peut être utile de les accompagner également sur le plan nutritionnel afin de les aider à gérer leur poids lors du sevrage. Enfin, il serait utile de s’intéresser à l’état psychologique des patients : les diabétiques dépressifs ou ayant des antécédents de dépression devraient être aidés particulièrement (thérapies et/ ou médicaments).

Références:
  1. U.S. Department of Health and Human Services. (2014) The Health Consequences of Smoking—50 Years of Progress: A Report of the Surgeon General pdf icon[PDF – 36 MB]external icon. Atlanta: U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Office on Smoking and Health
  2. U.S. Department of Health and Human Services.(2010) A Report of the Surgeon General. How Tobacco Smoke Causes Disease: What It Means to You. Atlanta: U.S. Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Office on Smoking and Health, 2010
  3. Campagna, D., Alamo, A., Di Pino, A. et al. (2019)Tabagisme et diabète : liaisons dangereuses et relations confuses. Diabetol Metab Syndr 11, 8 . https://doi.org/10.1186/s13098-019-0482-2
  4. JC Will, et al. ( 2001) Cigarette smoking and diabetes mellitus: evidence of a positive association from a large prospective cohort study– International journal of Epidemiology, – IEA
  5. SG Wannamethee, et al.  (2001) Smoking as a modifiable risk factor for type 2 diabetes in middle-aged men, Diabetes Care,  Am Diabetes Assoc
  6. Turner RC, Millns H, Neil HA, Stratton IM, Manley SE, Matthews DR, et al, Risk factors for coronary artery disease in non-insulin dependant diabetes mellitus: united Kingdom Prospective Diabetes Study, BMJ 1998; 316:823-8
  7. Pan A, Wang Y, Talaei M, Hu FB, Wu T. (2015)  Relation entre le tabagisme actif, passif et l’arrêt du tabac avec le diabète incident de type 2 : une revue systématique et une méta-analyse. Lancet Diabète Endocrinol. ;3:958–67.
  8. CP Wen, TYD Cheng, SP Tsai, HL Hsu, Hui TC, Chih CH, (2006). Exploring the relationships between diabetes and smoking: With the development of « glucose equivalent » concept for diabetes management,  – Diabetes research and Clinical Practice.
  9. Willi C, Bodenmann P, Ghali WA, Faris PD, Cornuz J, Active Smoking and the Risk of Type 2 Diabetes. A Systematic Review and Meta-analysis, JAMA. 2007 Dec 12;298(22):2654-64.
  10. Keith RJ, Riggs DW, Conklin DJ, Lorkiewicz P, Srivastava S, Bhatnagar A, DeFilippis AP. Nicotine Metabolism in Adults With Type 2 Diabetes. Nicotine Tob Res. 2019 May 21;21(6):846-849. doi: 10.1093/ntr/ntx214 
Autres sources:
  • Eric L. Ding, ScD; Frank B. Hu, MD, PhD, Smoking and Type 2 Diabetes: Underrecognized Risks and Disease Burden, JAMA. 2007;298(22):2675-2676.
  • CP Wen, TYD Cheng, SP Tsai, HL Hsu, Hui TC, Chih CH, Exploring the relationships between diabetes and smoking: With the development of « glucose equivalent » concept for diabetes management,  – Diabetes research and Clinical Practice, 2006.
  • SG Wannamethee, AG Shaper, Ivan J. Perry, Smoking as a modifiable risk factor for type 2 diabetes in middle-aged men, Diabetes Care, 2001 – Am Diabetes Assoc
  • JC Will, DA Galuska, ES Ford, A Mokdad, E. E. Calle, Cigarette smoking and diabetes mellitus: evidence of a positive association from a large prospective cohort study– International journal of Epidemiology, 2001.
  • JAE Manson, UA Ajani, S Liu, DM Nathan, CH Hennekens, A prospective study of cigarette smoking and the incidence of diabetes mellitus among US male physicians, The American journal of Medicine, Volume 109, Issue 7 , Pages 538-542, 2000.
  • Tabac et diabète, DiabetesVoice, volume 50, juin 2005.

Letzte Bearbeitung: