Stress et déprime, causes importantes de craquages et de rechutes

Drugs,Addiction,And,Withdrawal,Symptoms,Concept.,Depressed,And,Hopeless,Teenage

Les envies de nicotine sont stressantes parce que votre corps commence à subir un sevrage. La régulation de l’humeur est moins bonne, tout devient plus difficile. Ne vous culpabilisez pas, c’est physio…logique!

Etes-vous déprimé-e?

Test de détection de la dépression

Questionnaire

La nicotine est psychoactive, autrement dit c’est un stimulant qui modifie l’influx nerveux au sein des cellules. Durant le sevrage, il est donc possible que certaines personnes comme vous se sentent à la fois stressée et déprimée. Un cumul qui paraît difficile à surmonter. Comme les autres symptômes de sevrage, ce sentiment devrait passer après quelque temps. Une substitution nicotinique peut vous soulager. Si la dépression ne passe pas, prenez la chose au sérieux et n’hésitez pas à faire appel à un médecin.

S’attaquer aux causes du stress

Essayez de comprendre ce qui vous cause du stress, puis attaquez-vous à la racine du problème. D’ici-là, trouvez des façons de réagir au stress autrement qu’en fumant. la pratique d’une technique de relaxation (yoga, sophrologie) peut aider à mieux gérer le stress et la tension.

Se détendre

Respirez plusieurs fois à fond, lentement. Détendez-vous en écoutant de la musique, en parlant à quelqu’un, en lisant un journal ou un livre, en faisant du sport, de l’exercice ou une autre activité que vous aimez. Les premiers jours au moins, il est conseillé de beaucoup dormir, de faire des siestes.

Exercices de méditation

Eviter les conflits

Il est recommandé d’éviter les causes d’énervement et les situations conflictuelles durant les premières semaines d’arrêt. Gardez toujours à l’esprit qu’une cigarette ne résout jamais les problèmes.

Avertir l’entourage

Après avoir arrêté de fumer, certaines personnes deviennent irritables. Avertissez vos proches et demandez-leur de faire preuve de compréhension et de patience pendant quelque temps.

Exprimer ses sentiments

Si on parle de ses émotions, elles sont plus faciles à gérer. Exprimez ouvertement et calmement ce que vous ressentez. Gardez le contact avec vos amis, votre entourage en téléphonant, en les rencontrant aussi souvent que possible.

Ecrire un témoignage

Organiser son emploi du temps

En planifiant ses activités à l’avance, on évite les moments d’ennui lors desquels l’envie de fumer peut s’insinuer.

Au lieu d’effectuer les tâches comme elles se présentent, établissez des priorités. Repérez vos heures les plus productives et consacrez-les aux tâches prioritaires. Gardezle contrôle lors des imprévus et interruptions (téléphones, visites, …), en anticipant votre comportement.

Apprenez à dire non. Et surtout, prévoyez des activités « plaisirs » afin de recharger vos batteries!