Faire face au stress

Calm,Office,Worker,Hindu,Woman,Sit,At,Desk,Near,Laptop

Le stress fait partie de la vie normale. Avec modération, il peut vous aider à atteindre vos objectifs. Mais trop de stress, c’est aussi trop de tension. Dans le cas particulier de l’arrêt du tabac, il n’est pas bon!

En cas de stress, souvent le réflexe est de sortir une clop du paquet… Mais très vite, on constate l’illusion… à peine la cigarette terminée, la tension augmente!

En allumant une cigarette, le fumeur provoque une légère augmentation de sa tension artérielle, un rétrécissement des artères et une accélération de sa fréquence cardiaque. Tout le contraire, donc, d’un état paisible… Le tabac est donc un facteur de stress.

De plus, on le sait tous, le stress, l’énervement, la contrariété et les conflits qui vont avec… augmentent le risque de rechute lors de sevrage.

Sélectionnez parmi ces conseils, ceux qui pourraient fonctionner pour vous

Détendez-vous

Respirez plusieurs fois à fond. Inspirez lentement par le nez, mais expirez par la bouche jusqu’à ce que vous sentez vos muscles et tout votre corps se relâcher. Essayer de vous concentrer sur ce qui se passe maintenant, en pleine conscience, et ne pensez plus à tout ce que vous devez affronter.

Localisez physiquement votre stress

Tensions dans la nuque ? Maux de dos? Appétit augmenté? Trouvez des moyens pour atténuer ces tensions par des étirements et des petits exercices simples. Une petite marche suffit!

Faites face à vos soucis dans le calme

La vie est pleine d’imprévus. Il y aura toujours du stress dans votre vie. Evitez de vous énerver. Les premiers temps, contournez autant que possible les personnes et les situations conflictuelles. Dites-vous bien qu’une cigarette ne résoudra pas vos soucis et vos problèmes.

Gérez mieux votre temps

An-ti-ci-pez ! Rien de telle qu’une bonne organisation quotidienne pour éviter du stress inutile. Au lieu d’effectuer les tâches comme elles se présentent, établissez des priorités, faites des listes, un planning! Faites les choses les plus pénibles en premier, afin d’en être débarrassé.e. Evitez de tout faire à la dernière minute, évitez d’être en retard à un rendez-vous.

Gérez votre disponibilité

Sachez reconnaître vos heures les plus productives et consacrez-les aux tâches prioritaires. Gérez mieux les interruptions (téléphones, textos, visites…). Apprenez à dire non.

Dormez et réduisez votre fatigue

Durant les premiers jours, allez au lit tôt et dormez beaucoup!  Rechargez vos batteries. Essayez de vous coucher tous les soirs à la même heure afin de respecter les phases de sommeil et maintenez un rythme.

Diminuez le café

La caféine peut vous aider à rester éveillé.e, mais elle peut aussi vous rendre nerveux.se et stressé.e. Privilégiez plutôt les tisanes et le thé roibos!

Avertissez votre entourage

Après l’arrêt, certaines personnes deviennent irritables. Avertissez vos proches et demandez-leur de faire preuve de compréhension et de patience pendant quelque temps.

Exprimez vos sentiments

Les émotions sont plus faciles à gérer quand on peut les exprimer. Allez trouver vos ami.e.s ! Parlez ouvertement et calmement de ce que vous ressentez. De préférence de vive voix plutôt que par texto.

Adoptez la positive attitude, autant que se faire se peut

Pensez à relativiser lorsque c’est possible (notamment pour les choses du quotidien). On sait que les personnes positives sont nettement moins angoissées et moins stressées.

Faites du bien autour de vous

Aider les autres, se focaliser sur autrui avec bienveillance peut aussi rendre votre journée un peu meilleure et réduire votre propre stress.

Attaquez-vous à la cause du stress

Analysez les cause de votre stress, puis attaquez-vous à la racine du problème, avec l’aide d’un psychologue si besoin. Il est vrai que cela peut prendre du temps.