Risques et maladies : les chiffres

Analyzing,And,Gathering,Statistical,Data.,Growth,Charts.,Many,Business,Reports

Des chiffres qui frappent

  • Le tabagisme tue 8 millions de personnes dans le monde chaque année. Plus de 7 millions d’entre eux sont des consommateurs ou d’anciens consommateurs, et environ 1,2 million des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée.
  • En Suisse, on dénombre 9500 décès par an, ce qui correspond à 26 personnes par jour et à 15 % de tous les décès. Un cinquième ont moins de 65 ans.
  • BPCO, cancer du poumon, cancer du larynx, angor, infarctus, accident vasculaire cérébral, ect… dans cette section on vous propose un tour d’horizon des multiples maladies dont le tabagisme en est la cause prédominante.
  • Ces 20 dernières années le pourcentage de fumeurs et de fumeuses en Suisse n’a pratiquement pas changé. Il avoisine les 27%, dont 19% de fumeurs quotidiens.
  • En Suisse, 30% des décès qui surviennent chez les hommes âgés de 35 à 69 ans sont dus au tabagisme et 8% chez les femmes du même âge (la mortalité est moins élevée chez les femmes parce que par le passé, elles étaient beaucoup moins nombreuses à fumer que les hommes).
  • 90% de tous les cancers du poumon sont attribuables au tabagisme.
  • Le fumeur encourt un risque de 1 à 4 fois plus élevé de mourir d’une maladie cardio-vasculaire que le non-fumeur. Près de la moitié (47%) des décès causés par le tabac sont dus à des maladies cardio-vasculaires, 27% à des cancers du poumon, 17% à des maladies respiratoires et 12% à d’autres cancers.
  • Seulement 13% des personnes chez qui l’on diagnostique aujourd’hui un cancer du poumon seront encore vivantes dans 5 ans.
  • Un.e fumeur.se sur 2 meurt d’une maladie attribuable au tabagisme, et les fumeurs meurent en moyenne 8 ans avant les non-fumeurs.
  • Le plus souvent, les décès dus au tabagisme sont précédés de maladies longues et pénibles et de traitements médicaux ou chirurgicaux.
Sources

OMS (WHO EMRO) tobacco-free-initiative