L’hypertension artérielle (HTA)

Doctor,Checking,Old,Man,Patient,Arterial,Blood,Pressure.,Health,Care.

L’hypertension artérielle est le premier facteur de risque cardiovasculaire. Zoom sur les liens entre tabagisme et hypertension artérielle

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle (HTA) correspond à une pression du sang en permanence trop forte dans les artères. La valeur normale de la pression artérielle est de 120/80 (mm de mercure). La valeur limite au-delà̀ de laquelle on parle d’hypertension artérielle est de 140/90 lorsque la mesure est faite au cabinet médical et 135/85 lors d’une automesure.

L’HTA est dangereuse, car elle fatigue le cœur, crée des lésions graves aux parois des artères et provoque des accidents cardiovasculaires. L’hypertension artérielle est le premier facteur de risque cardiovasculaire, c’est-à-dire qu’elle multiplie fortement les risques d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral, d’insuffisance rénale, d’artériopathie des membres inférieurs…Plus la tension est élevée, et plus le risque de maladie cardiovasculaire est important.

Les symptômes de l’HTA

Souvent, il n’y a pas de symptômes évidents d’hypertension, c’est pourquoi on l’appelle souvent la tueuse silencieuse, soulignant l’importance de connaître vos facteurs de risque de développer une hypertension et d’adopter une routine positive saine qui comprend une alimentation saine, de l’exercice et l’arrêt du tabagisme.

Tabagisme et hypertension artérielle

De nombreuses études montrent une association entre le tabagisme actif et hypertension artérielle. Une étude chinoise notamment a montré un effet dose-réponse entre le nombre de cigarettes fumées, l’hypertension artérielle et des marqueurs de l’inflammation vasculaire. (2)

Quatre études prospectives chez des hommes ont montré un risque significativement supérieur d’hypertension artérielle chez les fumeurs de plus de 20 cigarettes par jour. (4) Une étude a même conclu que le risque d’hypertension artérielle était accru chez les fumeuses qui fumaient 15 cigarettes ou plus par jour! (5)

E-cigarette (vaporette) et risque d’hypertension

Des études sur les médicaments à base de nicotine et le tabac sans fumée indiquent que les risques de la nicotine sans produits de combustion du tabac (fumée de cigarette) sont faibles par rapport au tabagisme, mais restent préoccupants chez les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires. Les cigarettes électroniques délivrent de la nicotine sans combustion de tabac et semblent poser un faible risque cardiovasculaire, du moins en cas d’utilisation à court terme, chez les utilisateurs en bonne santé (3).

Pourquoi le tabagisme est-il un facteur de risque d’HTA ?

Le tabagisme modifie le profil lipidique des fumeurs.(6) Il est à l’origine d’une activité sympathique permanente. Celle-ci a des conséquences sur le métabolisme lipidique et sur l’insulino-résistance, tous deux impliqués dans l’athérosclérose. Le tabagisme peut ainsi contribuer au développement de sténoses artérielles rénales athéromateuses, causes aggravantes d’HTA.

Le tabagisme accélère aussi le vieillissement artériel, impliqué dans l’hypertension artérielle chronique.

Enfin, la nicotine peut modifier de façon transitoire la régulation de la pression artérielle en favorisant la libération d’hormones épinéphrine, noradrénaline et vasopressine (1).

Sevrage tabagique et hypertension artérielle

L’arrêt du tabac permet de diminuer le risque d’hypertension artérielle. Des mesures de rigidité artérielle ont été améliorées après arrêt du tabac. Des études montrent un impact du sevrage tabagique sur le profil lipidique.(7)

La prévalence d’hypertension artérielle est significativement plus élevée chez les fumeurs que chez les ex-fumeurs : 38% contre 25%.(6) Chez les hypertendus fumeurs sous traitement, le sevrage est d’autant plus important que le tabagisme diminuerait l’efficacité de la plupart des médicaments anti-hypertenseurs.(9)

Le sevrage tabagique améliore également le pronostic de la maladie artérielle périphérique. Une étude prospective a démontré que les personnes ayant arrêté de fumer ont une mortalité diminuée et une meilleure survie sans amputation par rapport aux fumeurs. (10)

Références :
  1. Li, G., Wang, H., Wang, K. et al. The association between smoking and blood pressure in men: a cross-sectional study. BMC Public Health 17, 797 (2017). https://doi.org/10.1186/s12889-017-4802-x.
  2. Neal L. Benowitz, Andrea D. Burbank, Cardiovascular toxicity of nicotine: Implications for electronic cigarette use,
    Trends in Cardiovascular Medicine,Volume 26, Issue 6,2016,Pages 515-523.
  3. Feng D, Liu T, Su DF, Wang H, Ding P, He YH, et al, The association between smoking quantity and hypertension mediated by inflammation in Chinese current smokers. J Hypertens 2013 Sep;31(9):1798-805
  4. Dochi M, Sakata K, Oishi M, Tanaka K, Kobayashi E, Suwazono Y. Smoking as an independent risk factor for hypertension: a 14-year longitudinal study in male Japanese workers. Tohoku J Exp Med. 2009;217:37–43 et Niskanen L, Laaksonen DE, Nyyssonen K, Punnonen K, Valkonen VP, Fuentes R, et al. Inflammation, abdominal obesity, and smoking as predictors of hypertension. Hypertension. 2004;44:859–865.et Halperin RO, Gaziano JM, Sesso HD. Smoking and the risk of incident hypertension in middle-aged and older men. Am J Hypertens. 2008;21:148–152 et Okubo Y, Suwazono Y, Kobayashi E, Nogawa K. An association between smoking habits and blood pressure in normotensive Japanese men: a 5-year follow-up study. Drug Alcohol Depend. 2004;73:167–174
  5. Bowman TS, Gaziano JM, Buring JE, Sesso HD. A prospective study of cigarette smoking and risk of incident hypertension in women. J Am Coll Cardiol. 2007;50:2085–2092
  6. Feng D, Liu T, Su DF, Wang H, Ding P, He YH, et al. The association between smoking quantity and hypertension mediated by inflammation in Chinese current smokers. J Hypertens 2013 Sep;31(9):1798-805.
  7. Takami T, Saito Y. Effects of smoking cessation on central blood pressure and arterial stiffness. Vasc Health Risk Manag 2011;7:633-8 et Shimada S, Hasegawa K, Wada H, Terashima S, Satoh-Asahara N, Yamakage H, et al. High blood viscosity is closely associated with cigarette smoking and markedly reduced by smoking cessation. Circ J 2011;75(1):185-9.et Takata K, Imaizumi S, Kawachi E, Suematsu Y, Shimizu T, Abe S, et al. Impact of cigarette smoking cessation on high-density lipoprotein functionality. Circ J 2014;78(12):2955-62.
  8. D’Elia L, De Palma D, Rossi G, Strazzullo V, Russo O, Iacone R, Fazio V, Strazzullo P, Galletti F. Not smoking is associated with lower risk of hypertension: results of the Olivetti Heart Study. Eur J Public Health 2014 Apr;24(2):226-30
  9. D’Elia L, De Palma D, Rossi G, Strazzullo V, Russo O, Iacone R, Fazio V, Strazzullo P, Galletti F. Not smoking is associated with lower risk of hypertension: results of the Olivetti Heart Study. Eur J Public Health 2014 Apr;24(2):226-30.
  10. Armstrong EJ, Wu J, Singh GD, Dawson DL, Pevec WC, Amsterdam EA, et al. Smoking cessation is associated with decreased mortality and improved amputation-free survival among patients with symptomatic peripheral artery disease. J Vasc Surg 2014 Dec;60(6):1565-71
Sources :

Dernière modification: