Cigarettes électroniques et vaporisateurs pour consommer du cannabis

L'utilisation de vaporisateurs et de e-cigarettes pour consommer du cannabis est une pratique récente qui a été encore peu étudiée. Comment peut-on vapoter du cannabis? Pourquoi les consommateurs choisissent de vapoter plutôt que de fumer du cannabis? Que sait-on des conséquences sanitaires? Le point sur les connaissances actuelles.

Cigarettes électroniques et vaporisateurs: nouvelle façon de consommer du cannabis

Il est apparu récemment un moyen pour inhaler du cannabis: le vaporisateur. Les vaporisateurs récents (dont le fameux Volcano) chauffent le cannabis (sous forme d'herbes sèches, d'huiles ou d'extraits) à une température inférieure à celle de son point de combustion, ce qui permet de libérer les cannabinoïdes sans brûler le cannabis. Ils sont utilisés pour des usages médicaux mais aussi pour un usage récréatif.

Le cannabis peut aussi être vaporisé par Dabbing ou avec un vaporisateur stylo (Vape pen). Le Dabbing est l'inhalation de vapeurs de concoctions hautement concentrées avec des niveaux de cannabinoïdes de 75%. Ces Dabs sont appelés huile, cire, Butane Honey Oil ou shatter. Le Vape pen permet de chauffer un morceau de Butane Honey Oil grâce à une résistance. Ces systèmes permettent d'inhaler une vapeur contenant du tétrahydrocannabidol (THC),  principale substance psychoactive du cannabis, mais aussi d'autres cannabinoïdes (cannabidiol, cannabigerol).

Certaines e-cigarettes destinées à vapoter de la nicotine peuvent également servir à vapoter du cannabis. Une étude parue récemment indique que les cigarettes électroniques sont de plus en plus utilisées par les adolescents pour consommer du cannabis (1). Un cinquième des étudiants disent utiliser des e-cigarettes pour vapoter du cannabis (18.4% de ceux qui utilisent souvent les e-cigarettes ont indiqué s'en être servies à cet usage et 26,5% de ceux qui utilisent les e-cigarettes et fument du cannabis régulièrement). Elles permettent de consommer du cannabis de façon plus discrète, l'odeur de cannabis étant moins forte quand elle est inhalée que lorsqu'elle est fumée et l'huile de cannabis a le même aspect qu'un e-liquide. Les vapoteurs de cannabis avec des cigarettes électroniques fabriquent du e-liquide maison  avec de l'huile de cannabis ou Butane Honey Oil (HBO) ou des herbes mélangée à des bases végétales ou bien encore en diluant des cannabinoïdes de synthèse dans du propylène glycol ou du polymère de polyéthylène glycol. On trouve ainsi de nombreuses "recettes " sur les forums de discussion !

Vapotage du cannabis: quels usages et effets ?

Les motivations pour vapoter du cannabis avec un vaporisateur ou une cigarette électronique sont que cela permet une consommation discrète, plus saine également et moins coûteuse aussi. Se pose la question de la satisfaction des consommateurs: vapoter du cannabis leur apporte-t-il les mêmes effets que le fait de fumer de cannabis? Des études ont montré que la quantité de THC présente dans la vapeur d'un vaporisateur Volcano était comparable à la quantité présente dans la fumée de cannabis et qu'un niveau équivalent de THC dans le plasma était retrouvé chez les fumeurs de cannabis et chez ceux qui utilisaient un vaporisateur Volcano (2) (3). En revanche, il n'y a pas encore de données dans la littérature en ce qui concerne les taux plasmatiques de THC chez les vapoteurs de cannabis via une e-cigarette ou un vaporisateur portable. Ils dépendent probablement de plusieurs facteurs: matériel et produit utilisés, degré de dépendance de l'utilisateur... (4). Les désavantages pointés par les vapoteurs de cannabis comprennent des difficultés techniques, la difficulté de trouver la juste dose, le phénomène de sécheresse buccale (5).

Une enquête récente menée auprès de vapoteurs de cannabis montre que la cigarette électronique semble un moyen moins approprié de vapoter du cannabis que les vaporisateurs: les cigarettes électroniques étaient utilisées pour une durée plus courte que les vaporisateurs pour cet usage et au moment de l'enquête la moitié de ceux qui avaient utilisé les e-cigarettes pour vapoter du cannabis avaient cessé de le faire (6). Est-ce parce que c'est techniquement peu simple ou parce que la dose de THC inhalée est trop faible? Il faudrait des études sur un plus grand nombre de vapoteurs de cannabis pour le savoir. On peut penser que des modèles de e-cigarettes optimisés pour la consommation de cannabis ou d'autres drogues pourraient voir le jour dans un avenir proche si la demande est présente. Sur des forums de discussion, comme psychoactif.org ou cannaweed.com, des vapoteurs de cannabinoïdes de synthèse avec leur e-cigarette rapportent eux des sensations plus intenses qu'avec un joint mais des mélanges et dosages peu simples. Question importante: le fait de vapoter du cannabis peut-il être moyen de se sevrer du cannabis? Il est difficile de répondre à cette question en l'absence d'études. Une récente enquête sur des co-consommateurs de joints et de cannabis vapoté a indiqué que 45% d'entre eux pensaient que le fait de vapoter du cannabis les aidait à réduire leur consommation totale de cannabis et que 37% d'entre eux considéraient que le fait de vapoter ne changeait rien à leur consommation totale (7). Vapoter pourrait donc aider au sevrage de cannabis. Des études supplémentaires permettront de savoir si le vapotage de cannabis pourrait être un moyen de se sevrer de cette substance psychoactive.

Consommation de cannabis via des cigarettes électroniques ou des vaporisateurs: conséquences sur la santé?

Le fait de vaporiser du cannabis à des températures plus basses avec une cigarette électronique ou un vaporisateur comporte moins de risques que le fait de le consommer sous forme de joints, cela car moins de sous-substances toxiques sont produites, notamment des goudrons, des hydrocarbures aromatiques polycycliques et du monoxyde de carbone (8). Il n'y a en effet pas de combustion et pas de tabac ni de nicotine. Une enquête a révélé que les vaporisateurs de cannabis rapportaient moins de symptômes respiratoires (9). Cela permet également de ne pas devenir dépendant de la nicotine. Autre avantage de la vaporisation: une extraction plus efficace du THC de la matière végétale du cannabis (10).

Cependant, cette nouvelle façon de consommer du cannabis présente certains problèmes. Il existe tout d'abord un risque de pneumonie lipoidique lors de la vaporisation de solutions huileuses, associées ou non au cannabis (11). Les conséquences sanitaires du vapotage à moyen/long terme de THC, notamment chez les adolescents -le THC ayant un effet sur le développement neurologique- sont en outre inconnues à ce jour, faute d'études. Autre inquiétude: le vapotage de cannabinoïdes chez les jeunes ne risque-t-elle pas d'être une passerelle vers la consommation de cannabis? Et cela à un âge plus précoce?  Enfin, se pose aussi la question du vapotage passif. Des doses psychoactives de THC peuvent-elles être délivrées à l'entourage du vapoteur de cannabis? Autant de questions qui nécessitent la réalisation d'études. Il est important d'en savoir plus sur le vapotage du cannabis, qui pourrait être un moyen de réduction des risques pour le consommateur, même si cette pratique est encore peu répandue. Elle pourrait en effet concerner plus de personnes si le matériel mis à disposition des vapoteurs se perfectionne.

Anne-Sophie Glover-Bondeau, octobre 2015

Références scientifiques:

(1)Morean ME, Kong G, Camenga DR, Cavallo DA, Krishnan-Sarin S.High School Students' Use of Electronic Cigarettes to Vaporize Cannabis. Pediatrics. 2015 Oct;136(4):611-6. doi: 10.1542/peds.2015-1727. Epub 2015 Sep 7.

(2) HAZEKAMP, A., R. RUHAAK, L. ZUURMAN, J. VAN, GERVEN et autres. « Evaluation of a vaporizing device (Volcano) for the pulmonary administration of tetrahydrocannabinol », dans J.Pharm.Sci., vol. 95, 2006, p. 1308-1317.

(3)POMAHACOVA, B., F. VAN DER KOOY et R. VERPOORTE. « Cannabis smoke condensate III: the cannabinoid content of vaporised Cannabis sativa », dans Inhal.Toxicol., vol. 21, 2009, p. 1108-1112.

(4) Etter JF, Electronic Cigarette and Cannabis: an Exploratory Study, Eur Addict Res 2015;21:124–130 DOI: 10.1159/000369791

(5) Etter JF, Electronic Cigarette and Cannabis: an Exploratory Study, Eur Addict Res 2015;21:124–130 DOI: 10.1159/000369791

(6) Etter JF, Electronic Cigarette and Cannabis: an Exploratory Study, Eur Addict Res 2015;21:124–130 DOI: 10.1159/000369791

(7) Etter JF, Electronic Cigarette and Cannabis: an Exploratory Study, Eur Addict Res 2015;21:124–130 DOI: 10.1159/000369791

(8) GIERINGER, D., J. ST LAURENT et S. GOODRICH. « Cannabis vaporizer combines efficient delivery of THC with effective suppression of pyrolytic compounds », dans Journal of Cannabis Therapeutics, vol. 4, 2004, p. 7-27.

(9) Mitch Earleywine and Sara Smucker Barnwell, Decreased respiratory symptoms in cannabis users who vaporize, Harm Reduction Journal 2007, 4:11 

(10) WALSH, D., K. A. NELSON et F. A. MAHMOUD. « Established and potential therapeutic applications of cannabinoids in oncology », dans Support.Care Cancer, vol. 11, 2003, p. 137-143

(11) McCauley L, Markin C, Hosmer D: An unexpected consequence of electronic cigarette use. Chest 2012;141:1110–1113.

Sources:

https://www.psychoactif.org/forum

http://www.cannaweed.com

Etter JF, Electronic Cigarette and Cannabis: an Exploratory Study, Eur Addict Res 2015;21:124–130 DOI: 10.1159/000369791

Christian Giroud,  Mariangela de Cesare,  Aurélie Berthet ,Vincent Varlet,  Nicolas Concha-Lozano and   Bernard Favrat, E-Cigarettes: A Review of New Trends in Cannabis Use, Environ. Res. Public Health 2015, 12(8), 9988-10008; doi:10.3390/ijerph120809988

Grotenhermen F. Harm reduction associated with inhalation and oral administration of cannabis and THC. Journal of Cannabis Therapeutics 2001

Budney AJ, et al. Vapping cannabis (marijuana): parallel concerns to e-cigs? Addiction. 2015.

ABRAMS, D. I., H. P. VIZOSO, S. B. SHADE, C. JAY et autres. « Vaporization as a Smokeless Cannabis Delivery System: A Pilot Study », dans Clin.Pharmacol.Ther., vol. 82, 2007, p. 572-

HAZEKAMP, A., R. RUHAAK, L. ZUURMAN, J. VAN, GERVEN et autres. « Evaluation of a vaporizing device (Volcano) for the pulmonary administration of tetrahydrocannabinol », dans J.Pharm.Sci., vol. 95, 2006, p. 1308-1317.

GIERINGER, D. H. « Cannabis "Vaporization" », dans Journal of Cannabis Therapeutics, vol. 1, 2001, p. 153-170.

HAZEKAMP, A., R. RUHAAK, L. ZUURMAN, J. VAN, GERVEN et autres. « Evaluation of a vaporizing device (Volcano) for the pulmonary administration of tetrahydrocannabinol », dans J.Pharm.Sci., vol. 95, 2006, p. 1308-1317.

POMAHACOVA, B., F. VAN DER KOOY et R. VERPOORTE. « Cannabis smoke condensate III: the cannabinoid content of vaporised Cannabis sativa », dans Inhal.Toxicol., vol. 21, 2009, p. 1108-1112. 

  • icon Ligne téléphonique Stop Tabac
  • icon Appli Stop-tabac pour Android et iOS (Gratuit)
  • icon SafeZone.ch
       

Ligne stop-tabac 0848 000 181 (suisse uniquement)

Plus de la moitié de l’ensemble des fumeurs et des fumeuses souhaite arrêter de fumer, mais souvent ne sait pas comment s’y prendre. La ligne stop-tabac est un service de consultation téléphonique qui aide à bien négocier le virage du sevrage tabagique. 

Les conseillères et les conseillers de la ligne stop-tabac sont des professionnels qui savent comment on peut se préparer à un arrêt du tabac et quelle méthode choisir pour y arriver au mieux selon sa personnalité. Ils ont déjà aidé des milliers de fumeurs et de fumeuses.

La ligne stop-tabac propose des informations et des entretiens approfondis dans plusieurs langues.

 

  

Appli Stop-tabac (Gratuit)

Choisissez votre version:           Android android logo           iPhone  IOS

Cette application vous aide à arrêter de fumer. 

Développée par des experts de l'arrêt du tabac de l'Université de Genève, elle vous propose gratuitement des conseils personnalisés. Après avoir défini votre profil, vous pourrez accéder à des conseils et un journal de votre consommation. Pour accéder à l’application, vous devez participer à une étude d’évaluation avec questionnaire de suivi après quelques mois.

   

SafeZone.ch

SafeZone.ch est un portail web pour la consultation en ligne sur les problèmes d’addiction destiné aux personnes concernées, à leurs proches, aux professionnel-le-s et à toute personne intéressée. Les offres de consultation sont gratuites et anonymes. SafeZone.ch est une prestation de l'OFSP en collaboration avec les cantons, les services spécialisés dans les addictions et d'autres partenaires.

 

 

bandeau bottom
 

Documentation

brochures

Brochures - Images - Autocollants

www.stop-alcool.ch

http://www.stop-cannabis.ch

logo