Tribune de Genève, 30 janvier 2008

 
Quelle méthode pour arrêter de fumer après la votation?
(publié avec l'autorisation de la Tribune de Genève)
 

CIGARETTE Les demandes de sevrage pourraient augmenter après le vote.


Par DEJAN NIKOLIC

Pour beaucoup, l'abstinence tabagique dans les lieux publics risque d'être un coup dur si l'initiative sur l'interdiction de fumer est acceptée, le 24 février prochain. Occasions réduites, risque de paraître antisocial, regards stigmatisants... Certains en profiteront pour quitter définitivement la cigarette. Tour d'horizon, non exhaustif, sur les méthodes pour rejoindre le club des ex-fumeurs.

Profiter des occasions favorables

Règle numéro une: fixer une date pour arrêter. Pourquoi pas le 25 février 2008? D'ici là, jetez cigarettes, briquets, allumettes et cendriers.

Il est prouvé que dans la majorité des cas, la volonté de cesser de fumer ne suffit pas. Les substituts nicotiniques sont là pour soutenir la détermination. Patch, chewing-gum, spray nasal, inhalateur buccal, tablette sublinguale. Tous soulagent immédiatement les symptômes de sevrage et rendent l'arrêt du tabac plus confortable.

«Même s'ils multiplient par deux ou trois les chances de rester ex-fumeur, seuls, ils ne suffisent pas toujours pour arrêter de fumer», estime Jean-François Etter, concepteur du site www.stop-tabac.ch. Les conseils téléphoniques de la -Ligne suisse stop-tabac, d'un psychologue, d'un médecin ou d'une infirmière, formés aux méthodes adéquates, constituent une aide précieuse.

«Dans l'inconscient collectif, fumer signifie uniquement risques de cancer. Mais on oublie trop souvent les ennuis cardio-vasculaires liés à la prise de nicotine, confie Michel Grisier, coordinateur du plan de cinq jours à Genève. La prise de substituts ne résout pas ce problème.» L'homme croit aux thérapies cognitivo-comportementales, comme par exemple le plan de cinq jours, proposé par la Ligue Vie et Santé depuis près de cinquante ans. La prochaine et unique session de l'année aura lieu entre le 7 et le 14 avril. Une méthode de désintoxication tabagique en groupe, naturelle, et menée tant au niveau psychologique que physiologique.

A en croire certains, voilà l'une des méthodes les plus efficaces. «90% des participants arrêtent de fumer après la thérapie», assure Michel Grisier.

Utiliser la pensée positive

Des programmes sur Internet d'arrêt du tabac, dont l'efficacité a été prouvée scientifiquement, sont aussi là pour donner un coup de pouce. Le site www.stop-tabac.ch en propose trois. Des conseils individualisés gratuits et un module d'aide à l'abstinence avec suivi par e-mail pendant trois mois, doublant les chances de réussite. Le concours d'un coach combinant les deux précédents programmes avec un compte rendu individuel. Enfin, le programme «Nuitgrave» spécialement conçu pour adolescents.

«Une liste de médicaments, disponibles sur ordonnance, permet de progresser vers l'arrêt du tabagisme», précise Jean-François Etter. Le Champix (varéniciline), le Zyban (bupropion) et le Nortilen (notriptilyne). «Le premier est le plus efficace. Il triple les chances d'arrêter de fumer», ajoute-t-il. «Mais même avec les meilleurs traitements, les cas de rechute restent nombreux après la première année.»

Du côté des méthodes alternatives, le spécialiste hésite. «L'efficacité de l'hypnose ou de l'acuponcture n'est pas scientifiquement prouvée.» L'analyse de 22 études a en effet démontré que les traitements par laser ou par électrostimulation n'étaient pas efficaces. L'acuponcture dite classique s'avère plus efficace que l'absence totale de traitement. Malheureusement, ses effets semblent ne pas durer au-delà de six mois. Pour ce qui est de l'hypnose, les mêmes scientifiques n'ont, à ce jour, pas pu se prononcer. Faute d'études suffisantes ou de qualité exploitable.

Dernier conseil: quand les risques de rechute taraudent, s'efforcer de fréquenter plus les lieux publics. Après le 24 février, cela pourrait bien s'avérer être une stratégie imparable.
  • icon Participez à une étude de l’efficacité de l’application Stop-tabac
  • icon Tabac chauffé ; participez à une étude
  • icon E-cig : participez à une étude
bandeau bottom
 

Documentation

brochures

Brochures - Images - Autocollants

www.stop-alcool.ch

http://www.stop-cannabis.ch

logo

Accepter les Cookies ?