ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter youtube

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

La maladie de Buerger

La maladie de Buerger est une maladie rare souvent déclenchée par la consommation de tabac et de cannabis. Comment se manifeste-t-elle?

La maladie de Buerger est une maladie rare et sévère caractérisée par une oblitération segmentaire et inflammatoire des vaisseaux de moyen et petit calibre. 

Les complications sont d'ordre vasculaire, à type d’artérite distale avec une claudication intermittente de la plante du pied, un syndrome de Raynaud voire l'évolution vers des nécroses distales.

flèche fond bleu Pour plus d'infos : centre de référence des maladies rares 

Une atteinte des mains et des doigts

Lorsque les artères des bras sont bouchées, le sang arrive difficilement jusqu’aux mains et celles-ci sont plus froides, blanches ou bleues, parfois engourdies : on appelle cela le phénomène de Raynaud.

Avec l'évolution de la maladie de Buerger, le sang n’arrive plus jusqu’à l’extrémité des doigts, des plaies extrêmement douloureuses peuvent se former. Cette atteinte ressemble souvent à un panaris et finit par s’infecter, imposant parfois l’amputation de l’extrémité d’un doigt.

Une claudication intermittente

Lorsque les petites artères des jambes sont bouchées, le sang irrigue insuffisamment les pieds ce qui est responsable de crampes de la plante des pieds lors de la marche. Ces crampes apparaissent au bout d’une certaine distance de marche et disparaissent très rapidement à l’arrêt de l’effort : on appelle ce phénomène la claudication intermittente plantaire. Comme au niveau des mains, et plus souvent après un traumatisme même minime, peuvent se constituer des ulcères très douloureux, surinfectés. L’absence d’irrigation correcte des orteils compromet leur cicatrisation.

Il est possible mais très rare que d’autres artères soient atteintes dans la maladie de Buerger.
Parfois, le patient peut constater l’apparition de petites boules rouges sur les jambes, changeant de place. Celles-ci correspondent à de petites veines superficielles bouchées (ce sont des phlébites superficielles migratrices).

Le tabagisme : un facteur déclenchant

Selon le Prof. Fiessinger membre de l'association internationale pour la maladie de Buerger:

"La maladie de Buerger touche 5% des malades atteints d’artériopathie des membres inférieurs. Elle est inflammatoire, touche les artères de petit et moyen calibre, ainsi que les veines des extrémités inférieures et supérieures. Ni l’étiologie, ni le mécanisme ne sont connus. Seuls, les facteurs déclenchant et aggravant, sont reconnus comme le tabac ainsi que le cannabis.                                                                               
Elle commence à l’adolescence et les symptômes apparaissent avant 30 ans. Elle touche plus particulièrement les hommes.

Douleurs aux pieds et mollets à la marche, au repos, de jour, de nuit (douleurs type crampes).
S’y ajouteraient - des douleurs articulaires touchant les grosses articulations. Souvent le diagnostic est fait tardivement devant des ulcères ischémiques ou des gangrènes.
L’espérance de vie des patients est considérée comme normale mais le risque d’amputation est élevé et fonction de la poursuite de l’intoxication tabagique
Le diagnostic de maladie de Buerger et un diagnostic d’exclusion qui ne peut être porté qu’après avoir éliminé une pathologie athérosclérose, des embolies, les maladies auto-immunes, les états d'hypercoagulabilité et d'un diabète sucré."

 

(Update : E. Laszlo | 05.2019)

Ce site utilise des cookies dans le but d'améliorer le service qui vous est offert.
Nous sommes conformes à la régulation EU - RGPD. Consultez notre politique de cookies et confidentialité.