ic launcheric launcheric launcheric launcher      facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Produits du tabac chauffé : quel accueil leur réservent les fumeurs

Les produits du tabac chauffé sont présentés par les industriels du tabac comme des alternatives plus saines aux cigarettes. Qu'est-ce qui est fait pour qu'elles plaisent aux fumeurs ? Comment les fumeurs de cigarettes les apprécient-ils ? Quels usages en font-ils? Éléments de réponses.

Les industries du tabac développement des produits du tabac à risque réduit pour remplacer les cigarettes traditionnelles chez les fumeurs. D'ici 2025, Philip Morris prévoit par exemple de déplacer 25 à 30% du volume des cigarettes traditionnelles (combustibles) des produits du tabac chauffé dans les marchés des pays à haut revenu (1).

Les nouveaux produits du tabac fumé sont conçus pour offrir une alternative plus saine pour les fumeurs. Ils doivent offrir le même niveau de satisfaction aux fumeurs pour que ceux-ci les adoptent. C'est pour cela qu'ils sont conçus de sorte à préserver le rituel du tabagisme, y compris le goût, l'expérience sensorielle et la nicotine. Philip Morris avec ses produits tels que IQOS et TEEPS compte offrir aux fumeurs des produits du tabac chauffé qui s'approchent d'une cigarette traditionnelle tant au niveau de l'aspect et du goût que de l'expérience. Avec TEEPS, une pointe de charbon s'allume avec une allumette et l’ai aspiré chauffe la colonne de tabac. Le but de Philipp Morris avec TEEPS : réussir à convertir les fumeurs les plus "accro" aux cigarettes traditionnelles (2).

 L'essentiel sur les produits de tabac chauffé

La libération de nicotine est aussi un point clé : pour que les fumeurs remplacent les cigarettes il faut que les produits alternatifs fournissent de la nicotine aussi vite en quantité comparable à une cigarette traditionnelle. Les études menées par PMI  sur leur système iQOS montrent que les taux de nicotine dans le sang peuvent être identiques chez les fumeurs de cigarettes ou chez les utilisateurs de IQOS (3).

Une étude indépendante menée par le Dr Konstantinos Farsalinos  a récemment montré que le volume de nicotine fourni par l'iQOS était de 30% inférieur au volume de nicotine fourni par une cigarette Marlboro Regular (4). Ces taux ont été mesurés dans les aérosols et fumées avec une machine à fumer, pas dans le sang des usagers. La cinétique de la nicotine dans le sang des usagers après usage des différents  produits n'a pas été étudiée. De récents travaux du Dr Farsalinos ont conclu que les produits de tabac chauffé produisaient un faible « hit » (gratouillis) en gorge, qu'ils pourraient représenter une alternative viable pour les vapofumeurs (fumeurs de cigarettes électroniques et cigarettes) et les fumeurs qui ne sont pas satisfaits des cigarettes électroniques. Une étude montre par exemple qu'il reste 36,5 millions de fumeurs Américains non satisfaits par les cigarettes électroniques. Un vrai marché à prendre par les produits du tabac chauffé!

Produits du tabac chauffé : connaissance et usage par les fumeurs

Une étude réalisée au Japon en 2015 nous informe que 48% des répondants connaissaient les cigarettes électroniques et les produits du tabac chauffé (5). Les fumeurs étaient les plus nombreux à savoir que ces produits existaient. L'utilisation de ces produits (cigarettes électroniques et produits du tabac chauffé) était relativement élevée chez les hommes âgés de 20 à 49 ans et les femmes âgées de 20 à 29 ans. 6,6% des 8240 répondants âgés de 15 à 69 ans les ont déjà utilisés. 7,8% des répondants ont utilisé la Ploom et 8,4% l'IQOS. Précisons que le gouvernement japonais a interdit les cigarettes électroniques avec de la nicotine depuis 2010, ce qui pourrait expliquer l'attrait pour les produits du tabac chauffé.

 Cigarette électronique avec nicotine: plus efficace ?

Une étude qui a étudié les tendances en matière de requêtes portant sur les produits du tabac non chauffé sur Google a conclu que cette nouvelle façon de fumer allait connaître une croissance explosive (6). Leurs découvertes les ayant amenés à une telle conclusion? Le nombre total de requêtes "Heat not burn" a augmenté de 1426% au Japon en 2015. Entre 2015 et 2017, le nombre de requêtes a augmenté de 2956%. Les projections basées sur les prévisions des tendances observées annoncent que ces requêtes vont continuer à augmenter à un rythme similaire d'ici à 2018. "Les produits du tabac non chauffés sont rapidement devenus incroyablement populaires" annonce un des coauteurs de cette étude, qui rappelle qu'en 2013, il n'y avait aucune recherche sur Google sur ces produits au Japon alors que le nombre de requêtes était compris entre 5,9 et 7,5 millions par mois en 2017. Outre la croissance rapide de l'intérêt pour ces nouveaux produits du tabac, la comparaison avec les requêtes sur les cigarettes électroniques (e-cigarettes) après introduction sur le marché américain a permis de conclure que l'intérêt pour ces nouveaux produits du tabac connaît une croissance plus rapide que l'intérêt porté en leurs temps aux cigarettes électroniques après leur introduction sur le marché. Il paraît donc possible que les produits du tabac chauffé détrônent les e-cigarettes. L'avenir nous dira si les recherches sur ces produits du tabac chauffé vont se traduire en achat.

Produits du tabac chauffé : quid de la conversion des fumeurs ?

Tous les produits du tabac chauffé ne trouvent pas un écho favorable chez les fumeurs. Le produit Revo, par exemple, a été retiré du marché car ses ventes étaient décevantes. Mais la plupart, surtout IQOS, leader sur le marché des produits du tabac chauffé, semblent répondre à certains besoins des fumeurs. En témoignent les taux élevés de conversion aux produits du tabac chauffé.

 

 Cigarette électronique et réduction des risques 

Le groupe Philip Morris, le plus avancé sur le marché des produits du tabac chauffé, avec l'IQOS, a annoncé que 80% des fumeurs au Japon utilisant l'IQOS ont totalement ou en partie remplacé les cigarettes par l'IQOS. Au Japon, pays dans lequel l'IQOS est vendu depuis 2014, 2 millions d'unités ont été vendues en 2016. L'IQOS y représentait fin 2017 14% du marché  du tabac et un million d'utilisateurs ont été conquis par ce dispositif. Les chiffres récents fournis par le groupe PMI annoncent des résultats de conversion dans les autres pays de commercialisation en phase  avec la situation japonaise: 70-80% des fumeurs l'ayant testé sont passés complètement à IQOS et à ses recharges HEETS (plus de 95% du tabac consommé est chauffé plutôt que fumé) ou presque complètement (70 à 95% du tabac chauffé et 15 à 30% fumé).

Les chiffres par pays (en décembre 2016)  (7):

 

Totalement

convertis

Partiellement

convertis

Japon 65% 8%
Italie 65% 12%
Portugal 65% 14%
Roumanie 65% 13%
Russie 56% 15%
Suisse 54% 15%

Du côté de Glo, produit du groupe British American Tobacco (BAT), les taux de conversion complète sont de 54% (chiffres de mai 2017). En décembre 2016, ce taux de conversion complète était de 40%. Il n'a fait que progresser.

La Ploom, lancée en juin 2017 au Japon a reçu un fort intérêt des fumeurs à Tokyo a affirmé le Président et CEO de Japan Tobacco, Mitsuomi Koizumi. Les chiffres de conversion n'ont pas été dévoilés. Mitsuomi Koizumi a annoncé récemment que les produits de la vape ainsi que les produits chauffés sans fumée parmi lesquels Ploom et IQOS, pourraient obtenir d’ici à la fin 2018 jusqu’à 25% du marché japonais de la cigarette.(8)

Les fumeurs semblent donc apprécier certains produits du tabac chauffé. Reste à savoir si cet engouement va se maintenir sur la durée ou si ces fumeurs vont à nouveau se remettre aux cigarettes traditionnelles après quelques années d'usage des produits du tabac fumé. Il reste également à mieux connaître les effets sur la santé de ces produits dits à risque réduit qui vont encore se répandre d'après de nombreuses prévisions.

(Auteur: Anne-Sophie Glover-Bondeau, novembre 2017)Références :

(1) iQOS in pictures, A virtual overview of the global opportunity through 2025, octobre 2017
(2) iQOS in pictures, A virtual overview of the global opportunity through 2025, octobre 2017
(3) Patrick Picavet, Moira Gilchrist,  Shawnmarie  Mayrand-Chung,Assessing The Pharmacokinetic And Pharmacodynamic Profiles of Non-Combustible Potentially Reduced-Risk Products, Philip  Morris  Products  S.A., Quai Jeanrenaud 5, 2000 Neuchâtel,  Switzerland
(4) Konstantinos E. Farsalinos, MD Nikoletta Yannovits, PhD Theoni Sarri, PhD Vassilis Voudris, PhD Konstantinos Poulas, PhD, Nicotine Delivery to the Aerosol of a Heat-Not-Burn Tobacco Product: Comparison With a Tobacco Cigarette and E-CigarettesNicotine & Tobacco Research, 16 juin 2017, https://doi.org/10.1093/ntr/ntx138
(5) Tabuchi T1, Kiyohara K2, Hoshino T3, Bekki K4, Inaba Y4, Kunugita N4.Awareness and use of electronic cigarettes and heat-not-burn tobacco products in Japan. Addiction. 2016 Apr;111(4):706-13. doi: 10.1111/add.13231. Epub 2016 Jan 8.
(6) Theodore L. Caputi, Eric Leas, Mark Dredze, Joanna E. Cohen, John W. Ayers. They’re heating up: Internet search query trends reveal significant public interest in heat-not-burn tobacco products. PLOS ONE, 2017; 12 (10): e0185735 DOI: 10.1371/journal.pone.0185735
(7) iQOS in pictures, A virtual overview of the global opportunity through 2025, octobre 2017

Autres sources :

Edward Anselm, Tobacco harm reduction potential for heat not burn, R street policy study n°85, February, 2017 

Pour aller plus loin

Accepter les Cookies ?