Les médicaments conseillés pour un sevrage sans prise pondérale

En plus de rendre plus confortable l'arrêt du tabac et de doubler (voire de tripler) les chances de réussite, les substituts nicotiniques peuvent se révéler une aide précieuse pour contrôler votre poids.

 Lisez notre rubrique d’infos sur les substituts nicotiniques

Les substituts nicotiniques agissent  sur le métabolisme et freinent la prise de poids. En diffusant de la nicotine de manière lente et progressive, les substituts nicotiniques permettent d’éviter les hypoglycémies à l’origine des sensations de faim entre les repas.

L’apport de nicotine supprime la sensation de manque liée au sevrage et permet ainsi de ne pas grignoter pour compenser les envies de fumer. En plus de rendre plus confortable l'arrêt du tabac, il peut doubler (voire de tripler) vos chances de réussite,

C'est pourquoi, si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour limiter la prise de poids, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant, votre pharmacien ou encore un tabacologue. Ils vous aideront à choisir le substitut et la prescription adaptés à vos besoins.

L'avis du Dr Rodrigo Tango (médecin tabacologue, Hôpital cantonal universitaire de Genève) : "Je n'ai pas constaté de prise de poids chez les patients qui prenaient des substituts nicotiniques, à condition que la dose soit soigneusement ajustée pour qu'aucun symptôme de sevrage ne persiste !»

 Lisez notre rubrique sur le Buproprion (Zyban)

Le Bupropion est également efficace pour éviter le gain de poids. Il peut être une aide dans le sevrage tabagique et son efficacité est comparable à celle des traitements par des substituts nicotiniques. Ce traitement comporte certaines contre-indications et nécessite  un suivi médical.

Références :

  • T. Bus, J.C. Lovejoy M.Kelly M. Carpenter (2016) The effect of tobacco cessation on weight gain, obesity, and diabetes risk. Volume24, IssuePages 1834-1841
  • Gross J, Stitzer ML, Maldonado J. (1989) Nicotine replacement: effects of postcessation weight gain. J Consult Clin Psychol ;57:87-92.
  • Richmond, R. & Zwar, N. (2003) Review of bupropion for smoking cessation. Drug and Alcohol Review, 22, 203–220..
  • P.Bartsch. (2001) Buproprion et cessation tabagique.Revue Médicale Suisse; volume 4.21576.

 (Auteur: E. Laszlo | juin 2018)

  • icon E-cig : participez à une étude
  • icon Participez à une étude de l’efficacité de l’application Stop-tabac
bandeau bottom
 

Documentation

brochures

Brochures - Images - Autocollants

www.stop-alcool.ch

http://www.stop-cannabis.ch

logo

Accepter les Cookies ?