ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter youtube

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

Le billet de Thierry Meury

Humoriste

  Quelques lignes sur le tabac, avant de passer à la cocaïne…

"Il est bon pour un fumeur tel que moi de pouvoir parler de son expérience sur ce site. Après avoir refusé dans un premier temps – me disant que la place d’un défenseur de la clope n’était pas ici – je me suis décidé en fin de compte à faire part de mon avis sur la question, qui se résume à ces quelques mots:
«A chacun de choisir!». Car enfin, si nos vies sont réglementées par le code pénal, la morale ou les morales, les obligations, les devoirs, les interdictions, les règles de savoir-vivre, la bien séance, le travail, la patrie, la famille, le politiquement correct et toutes ces conneries à la mode, il reste quand même une chose que les autres ne choisiront pas pour nous et qui demeure une liberté fondamentale, c’est la façon de se suicider! Et la mienne en l’occurrence coûte en ce moment 6 francs 40 le paquet (le temps de mettre sous presse, celui-ci aura peut-être augmenté !). Un suicide certes moins rapide que le coup de revolver (il faut quand même plus d’une cartouche en ce qui me concerne!), mais tout aussi efficace à long, moyen, voire court terme. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne m’étendrai pas – et je parle ici du présent argumentaire – car le temps me manque! Comme martelé dans les médias et sur nos paquets de Gauloises, la vie d’un fumeur est courte. Et pour la vivre intensément, il faut du pognon. C’est donc dire à quel point je perds du temps à participer gratuitement à un débat dans une république où la dictature anti-clope sera instaurée dès le 1er juillet !Mon espérance de vie me menant à peu près à 60 ans (si tout va bien, car j’en ai 42), je préfère écrire pour de l’argent, celui que je dépenserai d’ici là en tabac, en nourriture grasse, en alcool et en filles (sans préservatif !).

Et à ceux qui pourraient être effrayés par cette philosophie suicidaire, je rappellerai simplement – même si c’est un lieu commun – que les ascètes et les épicuriens connaissent au bout du compte le même sort. Nous sommes tous sur le même bateau, même si celui-ci est aujourd’hui non-fumeur! Et comme déjà dit, « à chacun de choisir!». Echoués au beau milieu de l’Atlantique, je vous laisse grimper à bord des barques. Personnellement, je ne tenterai pas de rejoindre la rive…"

Retour à la page "Paroles de personnalités"

 

 

Ce site utilise des cookies dans le but d'améliorer le service qui vous est offert.
Nous sommes conformes à la régulation EU - RGPD. Consultez notre politique de cookies et confidentialité.