ic launcheric launcheric launcheric launcheric launcher   facebook twitter rou 32

Logo Stop-tabac

Bouton pour aller vers les pages en Langue FrancaiseBouton pour aller vers les pages en Langue AllemandeBouton pour aller vers les pages en Langue ItalienneBouton pour aller vers les pages en Langue Anglaise  Bouton pour aller vers facebook Bouton pour aller vers  twitter youtube

logo

Aides et conseils pour arrêter de fumer

FAQ - Dépendance à la cigarette

I. Question : J'ai arrêté depuis 20 jours et décidé de faire sans patch cette fois ci, combien de temps dure la dépendance physique? Si je me sens trop stressé parfois puis-je prendre des gommes à mâcher même si je n'ai rien pris depuis le début?

Réponse :
Félicitations pour votre arrêt. La nicotine n'est plus présente après vos 20 jours d'arrêt de la cigarette. Sa demi-vie est de 1 à 2h. Elle s'élimine donc très rapidement. Cependant, la dépendance physique à la nicotine est variable d'un individu à l'autre. Elle peut durer 10 à 30 jours, mais elle peut aussi être plus longue...La durée du sevrage est en moyenne de 2 à 3 mois. Si vous ressentez des symptômes de manque de la cigarette, vous pouvez tout à fait prendre des gommes de nicotine en cas de besoin.

II. Question:
Je n'en suis pas à ma première tentative d'arrêt. Je comprends mieux, enfin je crois, ce qui me lie à la cigarette et donc j'arrive à m'en détacher au fur et à mesure. Mais est ce que certaines personnes ont des terrains favorables à la dépendance? Je pense à l'alcool, remplacé chez moi (peut être j'émets une hypothèse) par la cigarette car ma mère est alcoolique, son père l'était aussi et elle a un frère qui buvait aussi. L'alcool n'est pas un problème pour moi, je n'aime pas boire, par contre j'ai parfois la sensation de ne pas réussir à penser ma vie sans clope, un peu comme ma mère ne peut gérer la sienne sans retomber dans l'alcool. Est que ce que j'avance est insensé ou bien y a-t-il eu des études à ce sujet ?

Réponse:
On constate en effet que les dépendances, notamment tabac et alcool, tendent à affecter les générations successives d'une même famille. Cependant il est difficile de distinguer ce qui est dû à la génétique de ce qui est dû à l'influence de l'environnement familial, ou le plus probablement aux deux. Il n'y a en tout cas aucun gêne identifié pour le tabagisme, l'alcoolisme ou toute forme de dépendance. Cependant les dépendances sont étroitement liées aux récepteurs cérébraux pour les différentes substances causant une dépendance. On sait que pour chaque type de récepteurs, comme ceux de la nicotine, il existe plusieurs variantes qui sont déterminées par la génétique. Il est donc possible qu'un individu ait de plus grands risques d'avoir une quelconque dépendance ou une dépendance spécifique selon ses gènes.

Testez votre degré de dépendance à la cigarette (questionnaire suivi d'un compte rendu individuel)

Ce site utilise des cookies dans le but d'améliorer le service qui vous est offert.
Nous sommes conformes à la régulation EU - RGPD. Consultez notre politique de cookies et confidentialité.