Tabac oral : effet passerelle chez les jeunes

Woman,Smoking,And,Ignoring,Man,Disappointment

Snus avec ou sans tabac, snuff… une formule qui incite les jeunes à commencer à fumer! En effet, ceux qui consomment déjà du tabac sans fumée en petites quantités ont davantage de probabilités de passer à la cigarette.

En Suisse, pour l’heure, rien n’indique que ces alternatives sans fumée aient un effet positif. Une étude réalisée à Lausanne au CHUV auprès de 5’000 recrues de l’armée (2018) et publiée dans la revue Nicotine & Tobacco Research (1) met en avant les effets catastrophiques de ce type de consommation. Ces produits augmentent la probabilité que les jeunes adultes commencent à fumer! Les non-fumeurs qui consomment déjà du tabac sans fumée en petites quantités ont davantage de probabilités de passer à la cigarette.

Toujours dans cette étude, les recrues qui fumaient déjà ont plutôt tendance à continuer, même si elles pratiquaient aussi le snus ou le tabac à priser en parallèle. Ces alternatives n’ont donc pas d’effet positif sur la consommation de cigarettes, du moins pour cette classe d’âge – environ 20 ans – en Suisse. Elles seraient même plutôt nuisibles.

La nicotine non protonée ou nicotine libre est plus facilement absorbée que la nicotine protonée ou ionisée. Ainsi, ces produits plus agréables à utiliser rendent le consommateur ou la consommatrice très addict.e.

Références

Gmel G, Clair C, Rougemont-Bücking A, Grazioli VS, Daeppen JB, Mohler-Kuo M, Studer J. Snus and Snuff Use in Switzerland Among Young Men: Are There Beneficial Effects on Smoking? Nicotine Tob Res. 2018 Sep 25;20(11):1301-1309. doi: 10.1093/ntr/ntx224

Dernière modification: