Snus, snuff… et risques pour la santé

Word,Stop,Made,By,Snus,Nicotine,Tobacco,Product.,No,Smoking

Le tabac oral est nocif pour la santé, même si les risques sont moins importants que ceux liés à la consommation de tabac fumé.

Des risques pour le cœur et les vaisseaux

La consommation de tabac non-fumé entraîne des risques de maladies vasculaires, en particulier le risque d’accident vasculaire cérébral mortel (AVC). Plusieurs études ont confirmé une association positive (1-2-5).

Le snus contient des substances carcinogènes tels que les nitrosamines et du sodium, facteurs d’aggravation d’une hypertension artérielle (HTA) ou d’une insuffisance cardiaque. Il existe des preuves que l’utilisation à long terme de ces produits peut être associée à un risque modéré d’infarctus du myocarde, ce qui suggère que la  consommation de tabac sans fumée peut compliquer ou réduire les chances de survie. (3)

Concernant les maladies cardio-vasculaires, les études sont contradictoires. Dans une cohorte suédoise d’âge moyen et âgé, la consommation de snus n’était pas associée au risque de maladies cardiaques et valvulaires majeures, ni d’anévrisme de l’aorte abdominale ou de mortalité (2). Néanmoins, plusieurs autres études ont retrouvé une association positive entre consommation de snus et pathologies coronariennes. (4)

Des risques de cancers de la bouche importants

Le tabac non-fumé dont le snus comprend plus de 28 substances carcinogènes, en particulier des nitrosamides, en quantité différente selon les produits, des hydrocarbures aromatiques polycycliques, des radionucléïdes, du formaldhéhyde.  Des étude nord-américaine et anglaises ont montré que l’exposition aux carcinogènes chez les consommateurs de tabac non fumé était supérieure ou du moins similaire à celle des fumeurs. (6) (7) On constate chez les consommateurs de tabac oral une augmentation de certains cancers. Une méta-analyse sur les consommateurs de tabac non-fumé établit la preuve des risques des cancers oraux. (8)

Deux études réalisées aux États-Unis retrouvent une association positive significative entre consommation de snus et cancer de la bouche. (9) (10) Les études menées en Europe du Nord n’ont pas retrouvé ce lien, mais on sait que les produits humides de tabac non-fumé produits aux USA contiennent plus de nitrosamides spécifiques au tabac que ceux fabriqués en Suède.

Les études sur les tabacs non fumé et cancers de l’œsophage sont discordantes. Certaines retrouvent un lien, d’autres non. Idem en ce qui concerne le risque de cancer du pancréas. Les résultats des études sont aussi discordants. Certaines études retrouvent une association positive significative entre consommation de tabac non fumé dont le snus et risque de cancer du pancréas. Ce risque pourrait n’exister que chez les gros consommateurs de snus ou de tabac. (11)

A noter : le snus suédois, le plus courant en Suisse, a été «dénitrosaminé ».

Des lésions de la cavité buccale

En outre, la consommation de tabac non-fumé entraîne une augmentation des lésions de la cavité buccale. (9) Certaines de ces lésions sont pré-cancéreuses (leucoplasie, érythroplasie, fibrose buccale sous-muqueuse, lichen plan). La sévérité des lésions dépend du temps de contact du tabac non-fumé avec le site de la cavité buccale et du type de tabac non-fumé utilisé. Les effets sur la cavité buccale sont réversibles à l’arrêt.

Un risque accru de diabète de type 2

La consommation de tabac oral est aussi associée au développement du diabète de type 2. Des études et méta-analyses menées en Suède et ailleurs ont montré un risque accru de diabète de type 2 chez les gros consommateurs de tabac à priser. (12)

La consommation de snus pourrait aussi entraîner des troubles du sommeil et de la nervosité

Références
  1. Titova OE, Baron JA, Michaëlsson K, Larsson SC. Swedish snuff (snus) and risk of cardiovascular disease and mortality: prospective cohort study of middle-aged and older individuals. BMC Med. 2021 May 7;19(1):111. doi: 10.1186/s12916-021-01979-6 
  2. Hansson J, Pedersen NL, Galanti MR, Andersson T, Ahlbom A, Hallqvist J, Magnusson C. Use of snus and risk for cardiovascular disease: results from the Swedish Twin Registry. J Intern Med. 2009 Jun;265(6):717-24. doi: 10.1111/j.1365-2796.2009.02081.x
  3. Bhatnagar A, Whitsel LP, Blaha MJ, Huffman MD, Krishan-Sarin S, Maa J, et al. 2019. New and Emerging Tobacco Products and the Nicotine Endgame: The Role of Robust Regulation and Comprehensive Tobacco Control and Prevention: A Presidential Advisory From the American Heart Association. Circulation;139: e937-e958.
  4. Boffetta P, Straif K. Use of smokeless tobacco and risk of myocardial infarction and stroke: systematic review with meta-analysis. BMJ 2009;339:b3060, doi:10.1136/bmj.b3060 )
  5. Janzon E, Hedblad B. Swedish snuff and incidence of cardiovascular disease A population-based cohort study. BMC Cardiovasc Disord 2009;9:21
  6. P Boffetta, K Straif Use of smokeless tobacco and risk of myocardial infarction and stroke: systematic review with meta-analysis BMJ: British Medical Journal, 2009 – ncbi.nlm.nih.gov
  7. Siddiqui F, Siddiqi K, Croucher R. 2020. Action on Smoking and Health. Evidence into Practice: Smokeless Tobacco products. ASH
  8.  Asthana S, Labani S, Kailash U, Sinha DN, Mehrotra R. 2019. Association of Smokeless Tobacco Use and Oral Cancer: A Systematic Global Review and Meta-Analysis. Nicotine Tob Res. 2019 Aug 19;21(9):1162-1171. doi: 10.1093/ntr/nty074 . PMID: 29790998
  9. Blot WJ, McLaughlin JK, Winn DM, et al. Smoking and drinking in relation to oral and pharyngeal cancer. Cancer Res 1988;48:3282—7.
  10. Boffetta P, Hecht S, Gray N, et al. Smokeless tobacco and cancer. Lancet Oncol 2008;9:667—75.)
  11. Ann Roosaar,   Anna L.V. Johansson,    Gonilla Sandborgh-Englund,  Olof Nyrén, Tony Axél, A long-term follow-up study on the natural course of snus-induced lesions among Swedish snus users, International Journal of Cancer Volume 119, Issue 2, pages 392–397, 15 July 2006
  12. Carlsson S, Andersson T, Araghi M, Galanti R, Lager A, Lundberg M, Nilsson P, Norberg M, Pedersen NL, Trolle-Lagerros Y, Magnusson C. 2017. Smokeless tobacco (snus) is associated with an increased risk of type 2 diabetes: results from five pooled cohorts. J Intern Med. 2017 Apr;281(4):398-406. doi: 10.1111/joim.12592

Dernière modification: