Envoyer Imprimer

 

La newsletter de stop-tabac: les sujets clés de l’actualité mondiale sur le tabagisme

Sélection réalisée par Jean-François Etter
Le 4 mai 2010

 

 


- Suisse: entrée en vigueur de la loi fédérale sur les interdictions de fumer
- Stop-Alcool, Stop-Cannabis: votre avis nous intéresse
- Inscriptions au colloque de l'Alliance genevoise contre la dépression le 27 mai


Suisse: entrée en vigueur de la loi fédérale sur les interdictions de fumer

Du fait de la nouvelle loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif, les lieux de travail et les bâtiments publics sont en majorité sans fumée depuis le 1er mai. Mais la protection reste lacunaire, en particulier dans l'hôtellerie et la restauration, explique l'Association suisse pour la prévention du tabagisme.

Les lois imposant des espaces fermés accessibles au public totalement sans fumée entraînent un net recul des maladies cardiaques. Douze mois après leur introduction, le nombre d'hospitalisations pour infarctus aigu du myocarde baisse d'environ quinze pour cent. Trois ans après, cette baisse atteint même quelque 35 pour cent, comme l'attestent les chercheurs américains James Lightwood et Stanton Glantz dans la revue spécialisée très réputée Circulation.

Insuffisance de la loi fédérale 
La loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif et l'ordonnance ad hoc entrent en vigueur en Suisse le 1er mai. Certes, les espaces fermés accessibles au public et les lieux de travail doivent être sans fumée en principe. Mais la loi et l'ordonnance font place à de larges exceptions. Ainsi, des fumoirs sont autorisés sur les lieux de travail comme dans les bâtiments publics.

Dans l'hôtellerie et la restauration, non seulement des fumoirs avec service sont possibles, mais aussi des établissements fumeurs, de sorte que les personnes qui y travaillent restent exposées. Les établissements fumeurs en particulier nuisent à la santé tant des clients que des employés.

Surcharge administrative
Par ailleurs, la loi fédérale est difficile à mettre en uvre. La réglementation qui diverge d'un canton à l'autre en complique l'exécution. La procédure d'autorisation pour les fumoirs et les établissements fumeurs représente un surplus de bureaucratie pour les administrations cantonales. Sans compter que l'application ne va pas manquer d'entraîner des litiges. Certains ont d'ailleurs déjà été portés devant la justice, jusqu'au Tribunal fédéral.

L'initiative populaire fédérale Protection contre le tabagisme passif vise à combler les lacunes de la loi et de l'ordonnance, ainsi qu'à uniformiser le droit au plan suisse. La même réglementation doit s'appliquer dans toute la Suisse: les lieux de travail et les espaces fermés accessibles au public doivent être sans fumée.

Les exigences de l'initiative suscitent l'adhésion. Ainsi, quinze cantons ont déjà édicté des lois plus sévères que la loi fédérale en matière de protection contre le tabagisme passif. Ces cantons représentent 79 pour cent de la population résidant en Suisse.

Berne, le 27 avril 2010 
Source du travail de recherche: James M. Lightwood and Stanton A. Glantz, Risk Attributable to Secondhand Smoke Declines in Acute Myocardial Infarction After Smoke-Free Laws and Individual, in: Circulation 2009; 120: 1373-1379 http://circ.ahajournals.org

Source: Association suisse pour la prévention du tabagisme, www.at-schweiz.ch 
(27 04 2010) 
(03 05 2010)


Stop-Alcool, Stop-Cannabis: votre avis nous intéresse

Veuillez prendre quelques minutes pour visiter les 2 nouveaux sites que nous avons développés sur le modèle de Stop-tabac, puis répondre à une enquête de satisfaction (cliquez sur le lien en page d'accueil des 2 sites):
Stop-alcool.ch
http://www.stop-alcool.ch/fr/
et
Stop-cannabis
http://www.stop-cannabis.ch/fr/ (26 04 2010) 
(30 04 2010)


Inscriptions au colloque de l'Alliance genevoise contre la dépression le 27 mai

L'Alliance genevoise contre la dépression est l'un des trois objectifs figurant au plan cantonal de promotion de la santé et de prévention mis en uvre par le Département des affaires régionales, de l'économie et de la santé (DARES).

En avril 2008, la Direction générale de la santé (DGS) avait organisé un premier colloque réunissant des professionnels de la santé, du social, de l'éducation et des ressources humaines, ainsi que des associations, en lien avec des publics fragiles face à la dépression. Un livre blanc faisait état des besoins dans la détection et la prise en soins précoces de la dépression recensés par les participants dont vous avez peut-être fait partie.

Le 27 mai 2010 de 07h45 à 16h45, la DGS organise un deuxième colloque en collaboration avec l'association Trajectoires.

Son programme est subdivisé en deux parties :

Le matin propose une revue des possibilités de soins de la dépression disponibles à Genève. Les différentes approches thérapeutiques (cognitivo-comportementale, systémique, interpersonnelle, etc.) sont expliquées dans un langage accessible à tous.

L'après-midi présente des activités menées dans le cadre de l'Alliance genevoise contre la dépression et est l'occasion de dégager les perspectives de renforcement des partenariats et de développement d'actions nouvelles. Vous êtes cordialement invité-e à vous inscrire à ce colloque gratuit qui ce déroulera à l'auditoire de la Fondation Louis-Jeantet, 77 route de Florissant à Genève.

Pour vous inscrire, merci de retourner le document Excel (lien ci-dessous), dûment complété, à alliance[à]etat.ge.ch. N'oubliez pas de mettre une croix dans la case de votre choix concernant la partie du colloque que vous suivrez (journée entière, matinée ou après-midi seulement).

Programme:
http://www.stoptabac.ch/fr/DOC/Progr_27.05.2010_diffuse_04.10.pdf

Fiche d'inscription:
http://www.stoptabac.ch/fr/DOC/feuille_d_inscription.xls (19 04 2010) 
(21 04 2010) 
(28 04 2010)


Gratuit: brochures, et autocollants
Vous pouvez retrouver ces nouvelles sur le tabagisme tous les jours sur:
http://www.stop-tabac.ch/fra/news/blog.html
Si vous ne désirez plus recevoir ces nouvelles, cliquez simplement ici
Stop-tabac.ch est un programme de l’Institut de Médecine Sociale et Préventive de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève, financé par le Département de l’Economie et de la Santé (Genève, Suisse) et par l'Office fédéral suisse de la santé publique (fonds de prévention du tabagisme)

 

Mise à jour le Mardi, 04 Mai 2010 07:57