Arrêter de fumer Toutes les Newsletter News du 21 Juillet 2009
Envoyer Imprimer
Menu: - Forum - Témoignages - Coach - Testez-vous - Médicaments - Maladies - Brochures

Nouvelles sur le tabagisme de Stop-tabac.ch
Préparées par Jean-François Etter
Le 21 Juillet 2009

- Les chewing-gums à la nicotine inutiles avant d'arrêter de fumer
- La Chine, royaume des fumeurs et pays natal de la cigarette électronique
- FDA Seeks Public Input on Tobacco Regulation

Les chewing-gums à la nicotine inutiles avant d'arrêter de fumer

Suisse - Selon l'équipe du Dr Etter, de l'université de Genève, mâcher des chewing-gums à la nicotine dans le but de diminuer sa consommation de cigarettes avant d'arrêter de fumer serait inutile.

Le but de l'étude était de savoir si une préparation à l'arrêt du tabac à l'aide de chewing-gums était profitable aux fumeurs désirant arrêter de fumer. Les 314 participants ont été séparés en deux groupes.

Les personnes du premier groupe ont dû mâcher du chewing-gum à la nicotine pendant quatre semaines alors qu'elles diminuaient leur consommation de tabac. Celles du second groupe n'ont reçu leurs premiers chewing-gums qu'à l'arrêt définitif de la cigarette.

Un an après l'étude, 20,8 % des participants du premier groupe et 19,4 % de ceux du second avaient arrêté de fumer. Le taux de succès est plus élevé pour les personnes ayant cessé la cigarette d'un jour à l'autre.

http://www.maxisciences.com/tabac/chewing-gums-a-la-nicotine-inutiles-avant-d-039-arreter-de-fumer_art2525.html
et aussi
http://www.creapharma.ch/medicamentNEWS.htm
et
http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=10832234


La Chine, royaume des fumeurs et pays natal de la cigarette électronique

PEKIN - Avec un tiers des fumeurs de la planète -- plus de 350 millions de personnes --, la Chine est le royaume du tabac et aussi le pays natal de la cigarette électronique, présentée par son inventeur comme une alternative efficace pour arrêter en dépit des doutes des spécialistes.

"Notre offre de produits fournit une solution ou une voie intermédiaire pour aider ceux qui souhaitent arrêter. Cela les aide à passer l'étape difficile du sevrage", affirme à l'AFP Han Li, l'inventeur de la cigarette électronique, à la tête du groupe Ruyan.

Ruyan -- "comme la fumée" en chinois -- a lancé dans les années 2000 ce nouveau produit, qui se présente sous la forme d'un tube blanc contenant une pile et ressemble au modèle original.

L'entreprise propose même une version menthol, un cigare et une pipe, tous électroniques.

Lorsque le "fumeur" aspire, une cartouche insérée dans le tube libère sans combustion la nicotine qu'elle contient, tandis qu'une petite lampe rouge s'allume au bout de la "cigarette", donnant l'illusion de la bouffée.

Ruyan affirme avoir vendu plus d'un million de cigarettes électroniques dans le monde entier, vers les Etats-Unis, l'Europe et le Proche-Orient.

En Chine, les prix sont assez élevés: 15 euros en version jetable, 65 euros pour la rechargeable, et jusqu'à 1.800 pour un modèle de luxe. Un prix que Cao Yanming, une employée d'assurances, est prête à débourser pour amener son mari à ne plus fumer.

"Il ne peut pas arrêter d'un coup. Donc j'espère que cela l'aidera à soulager sa gêne", dit-elle, interrogée dans un magasin de cigarettes électroniques à Pékin.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), près d'un fumeur sur trois dans le monde est chinois. Une habitude surtout répandue chez les hommes âgés de 22 à 60 ans, aussi bien dans les campagnes que dans les villes. Quelque 57% des hommes chinois fument.

Offrir des paquets de cigarettes est encore un geste courant dans les mariages ou les relations d'affaires.

Mais pour l'OMS, la cigarette électronique, largement commercialisée sur l'internet, est loin d'être le remède idéal pour arrêter.

"Nous avons besoin de plus de recherches et de plus de preuves pour voir son efficacité, mais c'est bien que les gens réalisent qu'il y a un vrai besoin d'aider les 350 millions de fumeurs à arrêter", dit le Dr Hans Troedsson, représentant de l'OMS en Chine.

En septembre dernier, le directeur de la campagne antitabac de l'OMS, le Dr Douglas Bettcher, avait mis en garde contre les dangers de la cigarette électronique, affirmant qu'un certain nombre d'additifs présents pouvaient être toxiques.

En France, la Direction générale de la santé (DGS) et l'Agence du médicament ont relevé que "les cigarettes électroniques peuvent contenir des substances chimiques", telles que du propylène glycol, un solvant au pouvoir irritant.

Au Canada, en mars dernier, les autorités sanitaires ont recommandé de ne pas acheter ou utiliser de cigarettes électroniques, "car ces produits peuvent poser des risques pour la santé".

"Bien que les cigarettes électroniques puissent être présentées comme des substituts tabagiques plus sécuritaires et, dans certains cas, comme une aide au sevrage, elles peuvent présenter des risques tels l'empoisonnement et l'accoutumance à la nicotine", a averti Santé Canada dans un communiqué.
(Sources: Romandie.com et AFP / 30 mai 2009 )


FDA Seeks Public Input on Tobacco Regulation

The U.S. Food and Drug Administration announced today that it is seeking public input on the implementation of its historic new authority overseeing tobacco products in the United States. In a Federal Register notice, the agency invites the public to provide information and share views on a wide range of topics, from product content to advertising and marketing. All public comments will be posted online.

"We're interested in receiving input from across the country as the FDA begins to implement this important new authority intended to reduce the enormous toll of suffering and death caused by tobacco products in the United States," said Dr. Margaret A. Hamburg, Commissioner of Food and Drugs. "We look forward to the public's response."

The Federal Register notice can be viewed at:

http://www.federalregister.gov/OFRUpload/OFRData/2009-15549_PI.pdf.

For more information about the FDA and tobacco regulation, see:

http://www.fda.gov/NewsEvents/PublicHealthFocus/ucm168412.htm.


Gratuit: brochures, affiches et autocollants
Vous pouvez retrouver ces nouvelles sur le tabagisme tous les jours sur:
http://www.stop-tabac.ch/fra/news/blog.html
Si vous ne désirez plus recevoir ces nouvelles, cliquez simplement ici

Stop-tabac.ch est un programme de l’Institut de Médecine Sociale et Préventive de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève, financé par le Département de l’Economie et de la Santé (Genève, Suisse) et par l'Office fédéral suisse de la santé publique (fonds de prévention du tabagisme).
Mise à jour le Mardi, 04 Août 2009 10:03  

La Newsletter est hebdomadaire.
Si vous souhaitez la recevoir inscrivez
votre adresse e-mail ci-dessus
Les adresses e-mail sont réservées à
l’envoi de la Newsletter et ne sont en
aucun cas transmises à des tiers.

Facebook MySpace Twitter Delicious Stumbleupon Google Bookmarks Flux RSS