La quantité de nicotine dans les cigarettes

Combien de nicotine y a-t-il dans chaque cigarette? Une chose est sûre: les indications figurant sur le côté du paquet n'aident pas à répondre à cette question. Pour la science, et pour la santé, deux choses sont importantes: les quantités de substances présentes dans la cigarette au départ, et les quantités qui seront absorbées par le fumeur. Or, les indications sur les paquets ne concernent ni l'un ni l'autre. Elles se réfèrent à des "machines à fumer", qui miment très mal le comportement réel des fumeurs.

D'après des recherches récentes, il y a entre 6 et 17 mg de nicotine dans une cigarette (à comparer avec ce qui figure sur le côté d'un paquet!). Heureusement, tout ne se retrouve pas dans le corps du fumeur. Ce sont tout de même entre 1 et 2 mg qui sont absorbés lors de la consommation de chaque cigarette. Ce chiffre, qui rejoint et confirme ceux de recherches antérieures en Europe et aux Etats-Unis, est très important. Il permet de confirmer le principe déjà appliqué par beaucoup de médecins: les personnes sous substituts nicotiniques doivent prendre environ 1 mg de nicotine par cigarette consommée antérieurement (mais il peut y avoir des exceptions!).

Les différences entre cigarettes normales et "légères" ne sont pas inexistantes. Mais il ne faut pas croire que celles ayant moins le goût du tabac sont moins dangereuses. Au contraire, des types de cancer liés spécifiquement à la consommation de cigarettes "légères" ont été mis en évidence. Des études montrent que beaucoup de fumeurs compensent la légèreté du tabac en tirant plus fort sur leur cigarette, et qu'ils ont tendance à comprimer les espaces de ventilation situés autour du filtre avec leurs doigts.

Le fait de pouvoir indiquer par exemple "0,8 mg de nicotine" sur le paquet alors que chaque cigarette en contient dix fois plus, induit les consommateurs en erreur. Une telle pratique serait sans doute interdite si les cigarettes étaient considérées comme des médicaments ou comme des produits alimentaires. Mais une réglementation spécifique, favorable à l'industrie, a été mise au point il y a plusieurs années dans la plupart des pays. Grâce à une meilleure information, le vent est cependant en train de tourner en Amérique du Nord et dans certains pays européens.

C'est peut-être à cause des indications erronées sur les paquets de cigarettes que tant de patients prennent leurs substituts nicotiniques en quantités insuffisantes: si on est convaincu de fumer des cigarettes à 0,1 mg de nicotine, une gomme à 2 mg (dont 1,5 mg seront absorbés) a de quoi faire peur. Mais dès qu'on sait que cette cigarette, soi-disant "ultra légère", contient 6 mg de nicotine dont on en absorbera au moins 1 mg, on pourra se poser la question du dosage en toute sérénité.


Référence:
What smokers believe about light and ultralight cigarettes. JF Etter, LT Kozlowski, TV Perneger. Preventive Medicine 36(1), pp. 92-98 (2003).